Fan de cinéma
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où et quand vont sortir les coffrets EB10.5 ...
Voir le deal

Dernier film visionné

+11
phiphi931
Barbe-Noire
alm93
c2302t
yannickv
alamo
surfeur51
infrared
snaky930
l'andalous
zardi
15 participants

Page 30 sur 36 Précédent  1 ... 16 ... 29, 30, 31 ... 36  Suivant

Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 30 Empty Re: Dernier film visionné

Message par zardi Mar 26 Avr - 14:24

Chut, chut, chère Charlotte / Hush... hush, sweet Charlotte (1964) de Robert Aldrich - 8,5/10
Dernier film visionné  - Page 30 3d-chut_chut_chere_charlotte_combo_br.0
Synopsis : En 1929, en Louisiane. Lors d’une réception, la jeune Charlotte Hollis apparaît devant les invités couverte de sang : elle vient d’assassiner John Mayhew, son amant, à coup de hachoir. Des années plus tard, en 1964, après avoir échappé à la justice grâce à l’influence de son père, Charlotte vit toujours dans la somptueuse propriété qui a été le théâtre du drame. Soignée pour troubles mentaux, elle est convaincue que c’est son père qui a tué John Mayhew et que le fantôme de celui-ci hante la maison.

Deux ans après le succès de Qu'est-il arrivé à Baby Jane ? Robert Aldrich désire reconstituer le duo à l'origine de la réussite du précédent opus, mais à peine le tournage commencé, la haine réciproque des deux actrices est telle que Joan Crawford jette l'éponge suite au conflit qui l'oppose à Bette Davis. Après avoir sollicité de nombreuses vedettes le choix du réalisateur se porte sur Olivia De Havilland pour la remplacer.
C'est encore Henry Farrell qui est à l'origine du scénario qui développe une histoire semblable à celle de Gaslight où une femme est victime d'une machination qui veut la faire passer pour folle. L'originalité ici vient du fait que les rôles principaux sont tenus par des femmes. Les trois actrices qui les interprètent sont excellentes. Bette Davis, malgré ou grâce à son jeu très typé années 40, est par moment hallucinante quand elle semble sombrer dans la folie. Olivia de Havilland au jeu plus nuancé passe de la cousine prévenante à la garce meurtrière. C'est Agnès Moorehead en servante parfois ordurière qui crève l'écran et sera d'ailleurs récompensée par  un Golden Globe pour sa composition et nominée pour un oscar.
Ce thriller horrifique est dirigé de main de maître par Robert Aldrich qui exploite au mieux le décor aussi bien dans les scènes de reconstitution du début du siècle que dans celles, nocturnes, où la tension est maximale. Ses cadrages, l'utilisation des ombres font rappeler l'art d'Otto Preminger et sont mis en valeur par la magnifique photo de Joseph Biroc.

Ce film est une réussite due aussi bien à la mise en scène qu'à l'interprétation.
zardi
zardi

Messages : 1476
Date d'inscription : 07/11/2019
Localisation : 06

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 30 Empty Les secrets de Dumbledore

Message par alamo Mar 26 Avr - 18:47

Le secret de Dumbledore - 6.5/10 - Vu en Dolby cinema/son ATMOS dans la meilleure salle de Paris
La série des animaux fantastique continue... Un peu meilleur que le deuxième opus, le film reste compliqué, pas toujours très clair et long !
Mads Mikkelsen remplace avantageusement Johnny Depp... Les autres acteurs "font le job"...
Pour les amateurs "d'effets", on en a pour son argent, même si les acteurs n'ont pas du sortir du studio, tout en fond vert !
Techniquement très bien, sinon ma note aurait été plus faible !


Dernière édition par alamo le Mar 26 Avr - 18:48, édité 1 fois (Raison : fôte)

alamo

Messages : 596
Date d'inscription : 07/11/2019
Age : 70
Localisation : Meudon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 30 Empty Le secret de la cité perdue

Message par alamo Mar 26 Avr - 19:00

Le secret de la cité perdue - 7.5/10 - Vu en Dolby cinema/son ATMOS dans la meilleure salle de Paris
Après une demi-heure d'attente suite à une panne que j'ai été signaler, sinon j'y serai encore...
Bon petit film d'aventures, moins "carton-pâte" que le film précédent, certaines scènes ayant réellement été tournées dans le jungle, ça ne casse pas trois pattes à un canard, mais j'ai passé un bon moment ! Action, surprises variées, scénario linéaire mais bien ficelé. Si on ne doute pas de la fin romantique du film, c'est pas mal troussé. Les deux personnages principaux sont crédibles, contrairement à Daniel Radcliffe qui semble abonné aux rôles de méchant à barbe un peu ridicule...
Brad Pitt fait un petit rôle très drôle et même plus Cool
Quelques passages "dérangeants" mais assumés par les comédiens et assez drôles !
Une copie très maîtrisée de "l'Ile de Nimm" avec Judy Foster.
Condition techniques parfaites (son et image)

alamo

Messages : 596
Date d'inscription : 07/11/2019
Age : 70
Localisation : Meudon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 30 Empty Re: Dernier film visionné

Message par zardi Ven 6 Mai - 10:26

L'homme au pousse-pousse / Muhomatsu no issho (1958) de Hiroshi Inagaki - 8/10
Dernier film visionné  - Page 30 2d-homme_au_pousse_pousse_br.0
Synopsis : Matsugoro est conducteur de pousse-pousse. Sa vivacité d’esprit et son tempérament optimiste en font une personne appréciée des habitants de sa ville. Un jour, Matsu se porte au secours d’un garçon blessé, Toshio. Les parents, Kotaro et Yoshioko, louent ses services pour transporter le garçon chez le médecin et le ramener. Matsu se prend d’affection pour cette famille. Quand le père de Toshio meurt, Matsu devient comme un père de remplacement pour le garçon, qu’il contribue à élever. Il tombe secrètement amoureux de Yoshioko, mais est conscient qu’il y a un fossé de classe entre eux. Matsu pense qu’il ne sera jamais qu’un conducteur de pousse-pousse pour elle et son fils…

Hiroshi Inagaki (La légende de Musashi, Arashi) reprend le même scénario d'un film qu'il avait réalisé 15 ans plus tôt et nous livre ici un mélodrame illuminé par la prestation de Toshiro Mifune et récompensé par un lion d'or à Venise. Si un peut regretter par certains moments le cabotinage excessif de l'acteur, force est de reconnaître son talent dans de nombreuses scènes. Il n'est jamais aussi fort que lorsqu'il veut mettre en valeur la virilité, comme pendant la course ou sa gestuelle rappelle celle qu'il a lorsqu'il tire son pousse-pousse ou quand il interprète des airs en cognant sur un immense tambour. A ses côtés, Hideo Kataminé, dans un rôle très réservé, éclaire les scènes où elle est présente par sa beauté.
L'action qui se situe au début du XXe siècle permet d'illustrer des aspects de la vie japonaise à travers des manifestations célébrant la victoire contre la Russie ou la mobilisation pour la grande guerre. Mais c'est surtout l'aspect social qui est le mieux traité en montrant le fossé qui existe entre les différentes castes et qui empêchera le héros de déclarer son amour pour la belle Yoshiko. La mise en scène use d'artifices assez réussis pour symboliser les ellipses temporelles et est centrée sur le personnage de Matsu le sauvage montrant à la fois son côté héroïque et rebelle. Un portrait tragi-comique qui ne peut laisser indifférent.

Je vais de ce pas regarder la première version présente sur le blu-ray et espère retrouver la même qualité.
zardi
zardi

Messages : 1476
Date d'inscription : 07/11/2019
Localisation : 06

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 30 Empty Re: Dernier film visionné

Message par zardi Sam 7 Mai - 17:36

L'homme au pousse-pousse / Muhomatsu no issho (1943) de Hiroshi Inagaki - 7,5/10
Dernier film visionné  - Page 30 2d-homme_au_pousse_pousse_br.0
Synopsis : Matsugoro est conducteur de pousse-pousse. Sa vivacité d’esprit et son tempérament optimiste en font une personne appréciée des habitants de sa ville. Un jour, Matsu se porte au secours d’un garçon blessé, Toshio. Les parents, Kotaro et Yoshioko, louent ses services pour transporter le garçon chez le médecin et le ramener. Matsu se prend d’affection pour cette famille. Quand le père de Toshio meurt, Matsu devient comme un père de remplacement pour le garçon, qu’il contribue à élever. Il tombe secrètement amoureux de Yoshiko, mais est conscient qu’il y a un fossé de classe entre eux. Matsu pense qu’il ne sera jamais qu’un conducteur de pousse-pousse pour elle et son fils…

Quelle surprise en regardant l'original après avoir vu la version du remake car on a l'impression de revoir le même film sauf qu'ici il est en noir et blanc et au format 4/3. Les images sont presque les mêmes avec souvent des prises de vue identiques. Le rôle principal est tenu par Tsumasaburo Bando l'ancienne gloire des jidai-geki du muet et force nous est de constater qu'il n'a pas grand chose à envier à Toshiro Mifune, son successeur. On se rend compte que ce dernier a repris toute la gestuelle de son prédécesseur, ne le surclassant que dans de rares scènes comme celle du tambour et aussi par le ton de sa voix, beaucoup plus rauque. C'est l'actrice Keiko Sonoi qui tient le rôle de Yoshiko. Ce fut d'ailleurs son dernier puisqu'elle disparut prématurément des suites de la bombe d'Hiroshima peu de temps après le tournage.
Ce n'est pas la première fois qu'un réalisateur décide de tourner un remake de son propre film, Leo McCarey et Hitchcock par exemple se sont  illustrés dans cet exercice de style, mais pourquoi refaire exactement les mêmes plans, le même scénario ? La réponse est toute simple. A cause de la censure, l'oeuvre de 1943 a été amputée d'une bonne dizaine de minutes avec la suppression de l'une des deux scènes clés du film et le réalisateur, Inagaki, voulait laisser à la postérité l'oeuvre complète.
A noter la belle photo de Kazuo Miyagawa qui s'illustrera dans de nombreux chefs-d'œuvre de Mizoguchi et de Kurosawa.

Un film empreint d'un grand humanisme qui met en valeur un personnage hors du commun.
zardi
zardi

Messages : 1476
Date d'inscription : 07/11/2019
Localisation : 06

Voir le profil de l'utilisateur

HERVE PAUL et c2302t aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 30 Empty Re: Dernier film visionné

Message par zardi Sam 7 Mai - 17:58

Jofroi (1933) de Marcel Pagnol - 7,5/10
Dernier film visionné  - Page 30 3d-jofroi_br.0
Synopsis : Le vieux Jofroi a vendu son verger à Fonse, mais lorsque ce dernier entreprend d’en arracher les vieux arbres improductifs, Jofroi s’y oppose. Afin de faire passer Fonse pour un bourreau, il va faire du chantage au suicide…

Deuxième réalisation de Marcel Pagnol, ce moyen-métrage, tiré d'une nouvelle de Jean Giono, est déjà un petit bijou annonciateur des grandes œuvres du cinéaste de la Provence. A partir d'une intrigue minimaliste il réussit à brosser le portrait de quelques personnages hauts en couleur grâce à des dialogues qui fleurent bon le terroir. C'est Vincent Scotto qui pour son seul rôle au cinéma incarne Jofroi, un vieil homme qui par un chantage au suicide se plait à tourmenter un brave paysan merveilleusement interprété par Henri Poupon. Tourné en extérieur dans un petit village provençal cette comédie parfois proche du burlesque comporte déjà quelques critiques de la société à travers le curé (Tyrand) et l'instituteur (Charles Blavette). La fin, assez surprenante, vient mettre une petite dose apaisante et poétique.

Je me suis régalé, comme c'est presque toujours le cas avec les films de Pagnol qui sait si bien mettre en valeur les qualités et défauts de ses personnages.

zardi
zardi

Messages : 1476
Date d'inscription : 07/11/2019
Localisation : 06

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 30 Empty Re: Dernier film visionné

Message par Barbe-Noire Dim 8 Mai - 3:55

Merci pour le retour !  Cool  Merci
Prix de vente élevé, comme toujours pour les Pagnol de la C.M.F. ( pléonasme Mrgreen  ), de plus ici pour un court métrage de 50 mn .
Je ne doute pas un instant, que les portraits"pagnolesques" des protagonistes soient comme toujours dans sa filmographie particulièrement touchants, mais j'hésite quand même à mettre entre 30 et 35 € ( prix vérifié sur amazon ) dans ce court métrage malgré la signature du maître provençal !  Je vais guetter çà sur la durée  Confus , tout comme pour "Merlusse" .
"Naïs" est maintenant aussi cher   Mad  que "Les lettres de mon moulin", et l'ayant vu à la télé ( il y a longtemps ) j'ai renoncé définitivement à "Cigalon" . Quant à "La belle meunière" ( pas vu ), c'est simplement la présence au casting de Tino Rossi Mad  qui me rendrait presque l'achat impossible ( le personnage, qu'il soit chanteur ou acteur, m'ayant toujours passablement agacé Rolling Eyes  ) .
Barbe-Noire
Barbe-Noire

Messages : 2170
Date d'inscription : 07/11/2019
Age : 66
Localisation : Seine et Marne ( et toujours "à la croisée des chemins" )

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 30 Empty Re: Dernier film visionné

Message par HERVE PAUL Dim 8 Mai - 23:16

Barbe Noire , je viens de le prendre sur la FNAC , pendant les French Days , le blu ray de Joffroi est à 20.98 € et Nais est à 24 € Smile
Les FRENCH DAYS c'est jusqu'au lundi 9 mai à 23h59

HERVE PAUL

Messages : 71
Date d'inscription : 07/11/2019
Age : 58
Localisation : Angers

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 30 Empty Re: Dernier film visionné

Message par Barbe-Noire Lun 9 Mai - 2:46

HERVE PAUL a écrit:Barbe Noire , je viens de le prendre sur la FNAC , pendant les French Days , le blu ray de Joffroi est à 20.98 € et Nais est à 24 € Smile
Les FRENCH DAYS c'est jusqu'au lundi 9 mai à 23h59

Merci beaucoup pour l'info pouce  !! ( mp  Wink  )
Dommage que ça ne colle pas trop avec mes finances du moment  Mrgreen  ( le porte-monnaie est passablement troué  Twisted Evil  ) .
C'est pour çà qu'en ce moment, j'étoffe mon fond de catalogue avec du market-place ou du vide-grenier  Rolling Eyes  Laughing   !
Barbe-Noire
Barbe-Noire

Messages : 2170
Date d'inscription : 07/11/2019
Age : 66
Localisation : Seine et Marne ( et toujours "à la croisée des chemins" )

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 30 Empty Re: Dernier film visionné

Message par zardi Dim 15 Mai - 19:06

Michel-Ange / Il peccato (2019) d'Andrei Konchalovsky - 8/10
Dernier film visionné  - Page 30 3d-michel_ange_2019_br.0
Synopsis : Michel-Ange à travers les moments d’angoisse et d’extase de son génie créatif, tandis que deux familles nobles rivales se disputent sa loyauté.

Plus de 50 ans après avoir coécrit le scénario de Andreï Roublev le chef-d'oeuvre d'Andrei Tarkovski, le réalisateur de Sibériade et de Runaway train nous livre un autre portrait d'un grand artiste, Michelangelo Buonarotti. Ici aussi il décrit les troubles créatifs et les démêlés avec les puissants commanditaires de ses œuvres. Le film se déroule à une époque charnière de la carrière du célèbre sculpteur. Alors qu'il vient de finir les fresques du plafond de la chapelle sixtine commandité par le pape Jules II qui va décéder, il va être menacé par les deux familles rivales qui se succèdent sur le siège pontifical les Della Rovere et les Médicis, chacune se disputant ses services.
Le portrait de l'artiste qui est proposé est loin d'être reluisant. On y découvre un homme menteur, servile et lâche qui doute de son art et qui est en proie à des hallucinations, croyant déceler la présence du diable et ayant des visions de Dante Alighieri l'écrivain qu'il admire et dont il connait l'œuvre par cœur. C'est l'acteur italien peu connu Alberto Testone qui incarne Michel-Ange. Choisi pour sa ressemblance frappante avec le portrait du génie florentin il nous livre une composition hallucinée très originale.
A part un passage de quelques secondes où il polit la statue de Moïse on ne voit jamais l'artiste au travail. Le réalisateur a par contre jeté son dévolu sur le rapport de l'artiste avec le matériau sur lequel il travaille, le marbre. De longues séquences se déroulent dans la carrière où le sculpteur aidé des carriers s'attache à faire transporter un bloc énorme de marbre, le "monstre". Cette reconstitution fidèle aux techniques de l'époque est la partie la plus intéressante du film et n'est pas sans rappeler l'acheminement du bateau du film Fitzcarraldo de Werner Herzog.
Si le film pêche par son scénario un peu décousu et des dialogues parfois inadaptés il est par contre très réussi sur le plan artistique. S'inspirant du néoréalisme, le réalisateur a reconstitué avec soin les ruelles de Florence et choisi de vrais artisans non acteurs pour les scènes se déroulant à Carrare. La photographie d'Aleksandr Simonov est magnifique avec une lumière naturelle et des compositions qui rappellent des fresques de la Renaissance.

Dernier film visionné  - Page 30 10-Michel-Ange-1024x768-1 Dernier film visionné  - Page 30 Michel-ange-couv

Une biographie exemplaire sur le plan esthétique mais qui aurait mérité plus de précision dans son scénario et ses dialogues.
zardi
zardi

Messages : 1476
Date d'inscription : 07/11/2019
Localisation : 06

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 30 Empty Re: Dernier film visionné

Message par Barbe-Noire Lun 16 Mai - 18:45

Dernier film visionné  - Page 30 61LS3GIr5AS._AC_SY445_

Le roman est un de mes 4 ou 5 préférés dans l'œuvre d'Agatha Christie ( avec "Dix petits nègres", "ABC contre Poirot", "Mort sur le Nil" et le moins connu "Les Quatre" ! ) .
En 1974, j'étais même resté à la permanence pour voir la 1ère version, celle de Sydney Lumet, deux fois de suite .
J'avais donc acheté cette 1ère version  lover en DVD lors de sa sortie vidéo, que j'ai visionné deux fois également ( mais pas dans la foulée  Twisted Evil ), et que j'ai d'ailleurs quizzé sur DVDPC !
Bien évidemment, quand Kenneth Branagh a réalisé ce remake, je ne pouvais pas ne pas l'acheter .............. même s'il m'a donc fallu 3 ans Mrgreen  pour le glisser dans mon lecteur ( il y en a qui attendent encore depuis bien plus longtemps Rolling Eyes ) !
Alors qu'en dire ?  Branagh, comme Lumet, a globalement bien respecté la trame générale du livre ( malgré quelques différences sans conséquences : Arbuthnot - Leslie Odom - est ici un médecin black, alors qu'il est un militaire blanc en retraite - Sean Connery - dans le bouquin et dans la 1ère version , la missionnaire-grenouille de bénitier suédoise Greta Olson - Ingrid Bergman - de l'original devient ici une espagnole, Pilar estravados - Penelope Cruz, plus quelques autres petites choses qui n'affectent pas l'intrigue ) .
Les interprétations sont à mon sens de valeurs sensiblement égales dans les deux films, auréolés chacun d'une flopée de premiers plans du grand écran ( Albert Finney, Lauren Bacall, Ingrid Bergman, Michael York, Anthony Perkins, Jacqueline Bisset, Sean Connery, Richard Widmark, Vanessa Redgrave, Jean-Pierre Cassel, John Gielgud et Martin Balsam - excusez du peu Shocked  - dans le 1er , Kenneth Branagh, Michelle Pfeiffer, Penelope Cruz, Johnny Depp, Judi dench et Willem Dafoe - un peu moins prestigieuse quand même - dans le second ) . Tous les autres acteurs sont nettement moins connus .
Non, la différence vient je crois du traitement et de la mise en scène . Celle de Lumet était plus classique et plus resserrée ( tout se passait uniquement dans le train, intégralement bloqué par la neige, comme dans le roman ), alors que Branagh filme des scènes à l'extérieur, qui ne s'imposent absolument pas, scénaristiquement parlant . Peut-être simplement n'a t'il pas voulu être accusé de copier-collé par rapport au Lumet ?

Dernier film visionné  - Page 30 Murder-on-the-orient-express-1974   Dernier film visionné  - Page 30 22051607034517242717894917  
Le Lumet en huis-clos  !..........................................................................................................................Le Branagh  "éclaté" .

La course-poursuite avec McQueen sur le pont ou l'interrogatoire de Pilar Estravados dans la neige peuvent ici se justifier, mais réunir tous les suspects pour l'explication finale ( ce que fait toujours Hercule Poirot dans tous les livres d'Agatha Christie, et ce qu'attendait toujours aussi les fans de l'auteure en tant que morceau de bravoure final de l'histoire Twisted Evil  ) ici devant une gigantesque table ( on se demande où ils ont bien pu trouver çà dans l'Orient-Express Surprised ) faisant irrésistiblement penser à "La Cène"  Shocked de Léonard de Vinci , c'est franchement grandiloquent  Rolling Eyes  ( sans compter la largeur nécessaire à çà sur les voies Mrgreen , pour un train circulant au flanc d'une montagne et au bord d'un précipice  Twisted Evil  ) !!

Dernier film visionné  - Page 30 Capture-d%E2%80%99e%CC%81cran-2017-12-13-a%CC%80-16.32.24-e1513187729740

Certes, ceci pourrait être considéré comme un détail, mais la confrontation finale avec tous les protagonistes dans le wagon principal du Lumet était incomparablement plus logique que cette figure allégorique "Branaghienne" pour le moins dispensable . Passons !
Enfin, niveau "acting", Albert Finney ETAIT Shocked pouce  à mon sens Hercule Poirot, jusqu'au mimétisme littéraire ( ce que n'avait pas été par exemple Peter Ustinov dans "Mort sur le Nil" ou "Rendez-vous avec la mort" ), quand Branagh INTERPRÈTE Poirot ( au demeurant très bien, mais  ...... Confus  ) . Une différence qui au final compte beaucoup pour les aficionados d'Agatha Christie dont je fais partie ! Ce rôle est d'ailleurs à mon sens le point d'orgue de la carrière d'Albert Finney !
Et puis Lauren Bacall par rapport à Michelle Pfeiffer ............. non franchement, y'a pas photo ! Bacall, même vieillissante, avait encore "le LOOK", et ce charisme phénoménal qui ne l'a jamais quitté .
Michelle Pfeiffer est certes une très bonne actrice , mais question "présence" devant la caméra, comparativement c'est pas vraiment çà ! Avis totalement subjectif, j'en suis conscient, mais que j'assume totalement .

Dernier film visionné  - Page 30 2017-orientexpress-11    Dernier film visionné  - Page 30 754-13171
M. Pfeiffer ....................................................................................... L. Bacall .

Au final, alors que j'attribuerais un 8/10 au Sidney Lumet, je ne donne que 6,5 au Kenneth Branagh . Mais c'est toutefois bien assez pour que je conserve le blu-ray  Cool  !
Barbe-Noire
Barbe-Noire

Messages : 2170
Date d'inscription : 07/11/2019
Age : 66
Localisation : Seine et Marne ( et toujours "à la croisée des chemins" )

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 30 Empty Re: Dernier film visionné

Message par surfeur51 Lun 16 Mai - 19:15

Barbe-Noire a écrit:Et puis Lauren Bacall par rapport à Michelle Pfeiffer ............. non franchement, y'a pas photo !
Merci pour cette critique, même si je ne partage pas beaucoup de tes appréciations, mais elles correspondent à nos feelings décidément bien différents. Entièrement d'accord avec toi néanmoins sur l'affirmation que j'ai reprise ci-dessus : Entre Bacall (qui surjoue) et Pfeiffer (remarquable dans ce rôle), y'a pas photo... Sinon, je trouve Peter Ustinov supérieur à Branagh en Hercule Poirot, mais tous deux sont meilleurs dans ce rôle que Finney, un acteur que pourtant j'apprécie en général...
surfeur51
surfeur51

Messages : 1337
Date d'inscription : 06/11/2019
Age : 71
Localisation : Indre et Loire

Voir le profil de l'utilisateur

prune99 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 30 Empty Re: Dernier film visionné

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 30 sur 36 Précédent  1 ... 16 ... 29, 30, 31 ... 36  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum