Fan de cinéma
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -21%
LEGO® Icons 10329 Les Plantes Miniatures, ...
Voir le deal
39.59 €

Dernier film visionné

+11
phiphi931
Barbe-Noire
alm93
c2302t
yannickv
alamo
surfeur51
infrared
snaky930
l'andalous
zardi
15 participants

Page 25 sur 56 Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26 ... 40 ... 56  Suivant

Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 25 Empty Re: Dernier film visionné

Message par c2302t Sam 12 Fév - 13:04

zardi a écrit:La porte s'ouvre / No way out (1950) de Joseph L. Mankiewicz - 7/10
Dernier film visionné  - Page 25 51U7nRXphGL._AC_SY445_
Synopsis : Brooks, un docteur noir, soigne John, blessé lors d’un hold-up. Mais lorsque ce dernier meurt, il est accusé du meurtre par Ray, le complice raciste. Brooks doit alors convaincre la femme du défunt de faire une autopsie pour être disculpé…

Clairement à charge contre le racisme, ce film aborde le sujet de manière frontale à travers deux personnages à la limite de la caricature. L'un (Sidney Poitier), jeune noir ayant réussi ses études de médecine a toutes les qualités, l'autre (Richard Widmark), violent et haineux a tous les défauts. Ce côté manichéen parait aujourd'hui exagéré mais nécessaire pour l'époque afin de créer un choc émotionnel sur les spectateurs peu habitués à voir les blancs et les noirs traités sur un pied d'égalité.
Sidney Poitier trouve là son premier rôle dans un long métrage et ne s'en sort pas mal mais c'est Richard Widmark qui crève l'écran avec un visage ravagé par la haine dans lequel s'inscrit un sourire sardonique et méprisant. Quand à Stephen Mc Nally, loin de ses rôles habituels de truand, il emporte l'adhésion en docteur sage et bienveillant.
Si ce n'est pas le meilleur film de Mankiewicz il n'y a pas grand chose à reprocher à la mise en scène efficace même si tout est tourné dans des décors de studio. Le rythme est soutenu et le suspens est au rendez-vous.

Un film bien fait avec une interprétation de qualité plaisant à voir et revoir.
Je ne le connais celui là. Je le note, en plus j'adore Widmark.

c2302t

Messages : 769
Date d'inscription : 10/11/2019
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 25 Empty Re: Dernier film visionné

Message par zardi Sam 12 Fév - 14:59

Il y est bluffant.
zardi
zardi

Messages : 1834
Date d'inscription : 07/11/2019
Localisation : 06

c2302t aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 25 Empty Re: Dernier film visionné

Message par zardi Dim 13 Fév - 11:37

Les noces rebelles / Revolutionary road (2008) de Sam Mendes - 9/10
Dernier film visionné  - Page 25 Old-noces_rebelles.0
Synopsis : Dans l’Amérique des années 50, Frank et April Wheeler se considèrent comme des êtres à part, différents des autres. Lorsqu’ils emménagent dans leur nouvelle maison sur Revolutionary Road, ils proclament fièrement leur indépendance. Pourtant, malgré leur charme et leur insolence, les Wheeler deviennent exactement ce qu’ils ne voulaient pas : un homme coincé dans un emploi sans intérêt ; une ménagère qui rêve de passion et d’une existence trépidante. Décidée à changer de vie, April imagine un plan audacieux pour tout recommencer…

Dix ans après Titanic on retrouve le couple magique Di Caprio-Winslet dans un tout autre contexte. L'action se situe dans les années 50. April et Frank, avec leur deux enfants sont dans le droit fil de l'american way of life mais ont abandonné leurs rêves de jeunesse.
La routine du travail est très bien imagé par le réalisateur montrant la foule des employés, tous vêtus de la même manière (costard, cravate et chapeau), prenant le même moyen de transport, draguant les secrétaires comme dans la série Mad men. Cette bienséance est parfaitement illustrée par le couple de voisins qui voit en eux un ménage modèle.
La tension ne va pas cesser de croître après un évènement anodin montré dès le début du film quand April échoue dans sa tentative d'émancipation en voulant jouer dans une pièce de théâtre. Un fossé se creuse entre les deux personnages. Elle, fidèle à ses convictions, est prête à se sacrifier pour sauver leur amour tandis que lui, ayant perdu toute ambition, hésite à se remettre en cause et se réfugie dans une attitude mensongère sans même s'en rendre compte. C'est un voisin (Michael Shannon) soit disant aliéné qui met en évidence leur profonde dissension qui va se transformer en drame.
Outre la performance des deux acteurs (pour moi les deux meilleurs de leur génération) merveilleusement capté par Sam Mendès dans une mise en scène éclectique avec la musique de Thomas Newman qui souligne parfaitement l'aspect dramatique notamment dans la scène où on voit Kate Winslet en contre-jour dans une robe blanche tâchée de sang qui imprègne nos rétines pour un long moment.

Une œuvre qui vous prend à la gorge et que je ne me lasse pas de revoir.
zardi
zardi

Messages : 1834
Date d'inscription : 07/11/2019
Localisation : 06

snaky930 et c2302t aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 25 Empty Re: Dernier film visionné

Message par zardi Dim 13 Fév - 13:45

Le lion et le vent / The wind and the lion (1975) de John Milius - 7/10
Dernier film visionné  - Page 25 Dvd-le-lion-et-le-vent
Synopsis : Maroc, 1904. Le chef berbère El-Raisuli enlève Eden Perdicaris, une citoyenne américaine, et ses deux enfants. Par cet enlèvement, il veut provoquer un incident diplomatique et s’opposer au sultan Abdelaziz, qu’il juge corrompu.

Connu surtout pour Conan le barbare, John Milius est un réalisateur atypique qui a souvent mis en scène des personnages en marge de la société remarquables par leur force et leur courage. Ici ce sont deux personnalités très différentes qu'il met en opposition. Le lion, c'est El-Raisuli un chef berbère en lutte avec le pouvoir incarné par le toujours charismatique Sean Connery haut en couleurs même s'il semble peu crédible dans la peau de ce personnage. Le vent, c'est Roosevelt, le président américain, incarné par Brian Keith qui apparaît comme un conquérant. S'ils ont des caractères communs dans l'esprit d'aventure mettant leurs succès sur le compte de la volonté et de la chance, ils diffèrent de par leurs motivations. Le premier, respectueux des traditions, se veut l'instrument d'une juste cause tandis que le second agit plus pour avoir de la célébrité, se concentrant sur des joutes et la chasse à l'ours.
Avant tout c'est un film d'aventure et d'action avec de magnifiques images du désert et des scènes de charge de cavalerie très bien orchestrées, gratifiées par des moyens pyrotechniques impressionnants et un scope de toute beauté, le tout accompagné de la musique bien rythmée de Jerry Goldsmith.

Même si certains passages manquent de tonus c'est un film très agréable à regarder avec des scènes à la fois drôles et intenses et un message sur l'opposition entre le monde musulman et les puissances occidentales presque prophétique.
zardi
zardi

Messages : 1834
Date d'inscription : 07/11/2019
Localisation : 06

Revenir en haut Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 25 Empty Re: Dernier film visionné

Message par zardi Lun 14 Fév - 10:09

L'évadé du bagne : Chasse à l'homme / Caccia all'uomo (1948) de Riccardo Freda - 8/10 (Vu sur Ciné+)
Dernier film visionné  - Page 25 Arton45583
Synopsis : Pour avoir volé du pain, Jean Valjean est condamné au bagne où il demeure vingt ans. Il en sort désespéré. Heureusement, il rencontre Monseigneur Myriel ; lequel, bien qu’il l’ait volé, lui accorde sa faveur. Par le travail, Valjean est devenu un homme riche. Bienfaiteur d’une ville, ses concitoyens l’ont élu maire. Il s’intéresse au cas de Fantine, pauvre fille séduite, contrainte à la prostitution pour élever sa petite Cosette.

Premier épisode d'une adaptation des Misérables de Victor Hugo qui correspond à peu près aux deux premiers tomes du roman. Le film est lui-même divisé en deux parties. La première est assez fidèle à l'oeuvre source, notamment le passage avec Monseigneur Myriel, par contre la deuxième est très raccourcie avec disparition de quelques personnages importants. Les scénaristes (Riccardo Freda, Mario Monicelli et Steno) ont adapté l'œuvre de Hugo pour en faire un genre de feuilleton très rythmé afin de satisfaire les spectateurs, privilégiant l'action au détriment de la psychologie des personnages sauf pour Fantine, Javert et Valjean .
Si le film souffre du manque de moyens en particulier pour les décors, la photographie expressionniste de Rodolfo Lombardi utilise parfaitement l'éclairage et les ombres. Le réalisateur qui s'est surtout fait remarquer pour les films d'action nous offre quelques belles séquences comme la tentative d'évasion où la confrontation entre Javert et Mr Madeleine.
Avec sa silhouette massive Gino Cervi est un Jean Valjean très crédible et Hans Hinrich restitue fidèlement la haine et l'opiniâtreté de l'inspecteur.

Un film qui, s'il n'atteint pas la qualité de l'adaptation de Raymond Bernard, est bien fait et très plaisant à regarder. Il me paraît supérieur à d'autres adaptations qui ont suivi.

NB. Le combo édité dans la collection Make my day contient cet épisode et le suivant (Tempête sur Paris). Durée 181'.
zardi
zardi

Messages : 1834
Date d'inscription : 07/11/2019
Localisation : 06

Revenir en haut Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 25 Empty Re: Dernier film visionné

Message par zardi Lun 14 Fév - 21:32

Nocturnal animals (2016) de Tom Ford - 7,5/10
Dernier film visionné  - Page 25 3d-nocturnal_animals.0
Synopsis : Susan Morrow, s’ennuie dans l’opulence de son existence. Alors que son mari s’absente, Susan reçoit un colis inattendu : un manuscrit signé de son ex-mari Edward Sheffield dont elle est sans nouvelles depuis des années.

Histoire de vengeance avec un scénario complexe qui mène en parallèle le présent où une femme aisée Susan (Amy Adams) reçoit et lit un roman écrit par son premier mari Edward (Jake Gyllenhaal), le passé avec la relation sentimentale de ces deux personnes qui finit dramatiquement et enfin l'histoire racontée par le roman. Ces trois segments entremêlées par des flashbacks sont interprétés par les mêmes acteurs. Devant le danger de déboussoler les spectateurs le réalisateur multiplie les indices pour lui permettre de comprendre la situation ce qui ne fait qu'ajouter à la confusion et fait dangereusement baisser la dramaturgie. Quelques scènes mieux développées notamment pour la séparation de Susan et Edward auraient facilité la lisibilité et mieux impliqué émotivement le spectateur.

Cette artificialité du traitement est bien le seul reproche qu'on puisse faire à ce film si on met à part la scène d'introduction avec ces corps obèses de femmes nues qui m'ont donné envie de vomir. L'esthétique est splendide avec une photographie de toute beauté dont les tons sont adaptés à chacune des trois histoires. La musique d'Abel Korzeniowski multiplie des thèmes envoutants. L'interprétation est à la hauteur du casting avec Michael Shannon au sommet de son art, Aaron Taylor-Johnson ahurissant de cruauté et de cynisme et enfin Jake Gyllenhaal et Amy Adams bons mais sans plus.

De nombreuses scènes marquent les esprits mais on peut se dire qu'avec ce scénario tarabiscoté et parfois mal exploité on est passé à côté d'un chef-d'oeuvre.
zardi
zardi

Messages : 1834
Date d'inscription : 07/11/2019
Localisation : 06

Revenir en haut Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 25 Empty Re: Dernier film visionné

Message par zardi Mar 15 Fév - 0:10

L'évadé du bagne : tempête sur Paris / Tempesta su Parigi (1948) de Riccardo Freda - 7,5/10
Dernier film visionné  - Page 25 MV5BMTk0ZWQxZDUtOGQxYS00MjU4LTg0ZTYtYmEyNGJlMjBhNjUxXkEyXkFqcGdeQXVyMjM2ODYwMQ@@._V1_FMjpg_UX1000_
Synopsis : L'histoire de Jean Valjean, toujours poursuivie par Javert, se poursuit avec un amour naissant entre Cosette et l'étudiant radical Marius, une tentative de chantage du suspect aubergiste Thénardier, et un dénouement sur les barricades de Paris.

Ce deuxième épisode prend beaucoup de liberté avec le roman. Si on y retrouve les personnages principaux, de nombreux autres sont négligés et l'histoire est déformée (Eponine n'apparait que quelques secondes, Gavroche guère plus longtemps et n'est pas présenté comme le fils des Thénardier, Waterloo n'est jamais mentionné et Jean Valjean meurt le jour du mariage de Cosette ...).
Ces écarts n'empêchent pas le film d'être agréable à suivre toujours avec une belle photographie et des scènes d'action efficaces (Les barricades, la fuite dans les égouts...). A noter que Valentina Cortese qui jouait le rôle de Fantine dans le 1er épisode joue le rôle de Cosette adulte.
zardi
zardi

Messages : 1834
Date d'inscription : 07/11/2019
Localisation : 06

Revenir en haut Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 25 Empty Re: Dernier film visionné

Message par Barbe-Noire Mar 15 Fév - 2:52

zardi a écrit:L'évadé du bagne : tempête sur Paris / Tempesta su Parigi (1948) de Riccardo Freda - 7,5/10
Dernier film visionné  - Page 25 MV5BMTk0ZWQxZDUtOGQxYS00MjU4LTg0ZTYtYmEyNGJlMjBhNjUxXkEyXkFqcGdeQXVyMjM2ODYwMQ@@._V1_FMjpg_UX1000_
Synopsis : L'histoire de Jean Valjean, toujours poursuivie par Javert, se poursuit avec un amour naissant entre Cosette et l'étudiant radical Marius, une tentative de chantage du suspect aubergiste Thénardier, et un dénouement sur les barricades de Paris.

Ce deuxième épisode prend beaucoup de liberté avec le roman. Si on y retrouve les personnages principaux, de nombreux autres sont négligés et l'histoire est déformée (Eponine n'apparait que quelques secondes, Gavroche guère plus longtemps et n'est pas présenté comme le fils des Thénardier, Waterloo n'est jamais mentionné et Jean Valjean meurt le jour du mariage de Cosette ...).
Ces écarts n'empêchent pas le film d'être agréable à suivre toujours avec une belle photographie et des scènes d'action efficaces (Les barricades, la fuite dans les égouts...). A noter que Valentina Cortese qui jouait le rôle de Fantine dans le 1er épisode joue le rôle de Cosette adulte.

Une des versions des Misérables que je n'ai pas vue, avec les 4 muettes, et le Lelouch de 1995 ( trop modernisé  Confus pour moi : j'aime bien que les choses restent dans les époques déterminées par leurs créateurs, et donc ici Victor Hugo ), sans parler du film au même titre de Ladj Ly qui n'a rien à voir avec le roman de V. Hugo !
J'ai vu les versions de Raymond Bernard avec Harry Baur lover lover lover , de  J.P. Le Chanois  pouce avec Gabin, de R. Hossein lover  avec L. Ventura, la mini-série de 2000 ( bof-bof  Confus  ) signée Josée Dayan avec Depardieu , la mini-série méconnue de Marcel Bluwal pouce pouce avec Georges Géret, et la version totalement foirée  Mad  Rolling Eyes de Lewis Milestone avec .... Michael Rennie ( erreur de casting pour Valjean ) .
J'aimerais bien voir aussi celle de 1935, avec Fredric March, Charles Laughton et Cedric Hardwicke ( mais j'ai peur d'être aussi déçu que par celle de Milestone ) .
Les deux les plus fidèles au roman sont celles de R. Bernard et la mini série de Marcel Bluwal !
Barbe-Noire
Barbe-Noire

Messages : 3198
Date d'inscription : 07/11/2019
Age : 68
Localisation : Seine et Marne ( et toujours "à la croisée des chemins" )

Revenir en haut Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 25 Empty Re: Dernier film visionné

Message par zardi Mer 16 Fév - 11:53

Oslo, 31 août / Oslo, 31. august (2011) de Joachim Trier - 9/10
Dernier film visionné  - Page 25 Old-oslo_31_aout.0
Synopsis : En fin de cure de désintoxication, Anders se rend en ville pour une journée, à l’occasion d’un entretien d’embauche. Il en profite pour renouer avec sa famille et ses amis, perdus de vue. Une lutte intérieure s’engage en lui, entre un profond sentiment de gâchis face aux occasions manquées, et l’espoir d’une belle soirée et, peut-être, d’un nouveau départ.

Il y a des films qui sont magiques, qui trouvent l'alchimie parfaite avec le sujet abordé. Celui-ci en fait partie. On y suit Anders, un homme sympathique qui sort d'une cure de désintoxication mais qui n'a plus goût à la vie. C'est en effet un remake du film de Louis Malle Le feu follet. L'original était déjà un grand classique mais j'ai encore préféré cette nouvelle version de par la qualité de la mise en scène. La caméra du cinéaste norvégien ne quitte pas Anders offrant au passage une vision nostalgique de la ville d'Oslo. La beauté des images vient en contrepoint du regard d'Anders qui essaie de donner le change à ses interlocuteurs mais qui revient toujours à une fixité d'une tristesse absolue.

Un film qui arrive à créer une profonde empathie sans jamais verser dans le pathos. Du grand art.

PS Je vais l'intégrer à ma liste sur les remakes préférés.
zardi
zardi

Messages : 1834
Date d'inscription : 07/11/2019
Localisation : 06

c2302t aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 25 Empty Re: Dernier film visionné

Message par zardi Mer 16 Fév - 12:51

Double mise / Hard eight (1996) de Paul Thomas Anderson - 6,5/10
Dernier film visionné  - Page 25 S-l300
Synopsis : John a perdu tout son argent. Il rencontre Sydney et tous deux partent pour Reno. Sous la tutelle de Sydney, John devient un joueur professionnel. Il tombe également amoureux...

Un polar au scénario parfois sommaire mais qui annonce le talent de PT Anderson dont c'est le premier film. On trouve déjà les caractéristiques de ses futurs succès comme Boogie night et Magnolia. Fluidité des mouvements de caméra, importance des plans séquence, personnages en crise autant de traits qui parsèmeront son œuvre. Si le métrage est dominé par la composition toute en maîtrise de Philip Baker Hall, on peut regretter le jeu exagéré de Samuel L. Jackson et Gwyneth Paltrow, mais on est enthousiasmé par la courte scène ou intervient Philip Seymour Hoffman en flambeur insolent. Le principal reproche qu'on peut faire à ce film c'est d'avoir mal exploité le potentiel de la relation des personnages notamment en ce qui concerne les causes du rôle du père par substitution qui ne sont révélées qu'à la toute fin du film. En recherchant à tout pris les situations cathartiques l'histoire perd en crédibilité.

A la sortie un thriller un peu décousu mais pas de mauvaise facture.
zardi
zardi

Messages : 1834
Date d'inscription : 07/11/2019
Localisation : 06

Revenir en haut Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 25 Empty Re: Dernier film visionné

Message par zardi Ven 18 Fév - 9:59

M 15 demande protection / The deadly affair (1966) de Sidney Lumet - 8/10
Dernier film visionné  - Page 25 3d-deadly_affair_br.0
Synopsis : Samuel Fennan, employé au Ministère des Affaires Etrangères, accusé d’amitiés communistes, est retrouvé mort. Tout pousse à croire à un suicide mais Charles Dobbs, en charge de l’enquête pour le Ministère de l’Intérieur et qui a rencontré Fennan la veille de sa disparition, ne croit pas qu’il se soit ôté la vie. Ses supérieurs veulent classer l’affaire mais Dobbs insiste et finit par démissionner afin d’avoir les mains libres pour mener son enquête.

Un film d'espionnage étonnant de la part d'un cinéaste américain. L'action se déroule à Londres et l'atmosphère des quartiers déshérités de la capitale anglaise est très bien rendue avec ces pubs obscurs et ces ruelles sombres. Les couleurs claires au début du film deviennent de plus en plus grisâtres grâce au talent du chef opérateur Freddie Young qui a surexposé les négatifs et le rendu est très réaliste.
Peu d'action car l'intérêt se porte sur la psychologie des personnages en particulier sur l'inspecteur Dobbs (James Mason), agent vieillissant du MI 5 à la recherche de la vérité à la fois dans l'enquête qu'il mène mais aussi sur les sentiments de sa femme (Harriet Andersson) qui le trompe avec son ami (Maximilian Schell) espion lui aussi. On retrouvera cette figure tourmentée dans The offence un autre film du même réalisateur.
Deuxième adaptation au cinéma d'un roman de John Le Carré après L'espion qui venait du froid avec Richard Burton, c'est probablement le film où l'univers glauque de l'écrivain est le mieux rendu avec des amitiés et des trahisons animant des personnages complexes. On est loin des James Bond qui font fureur à l'époque, pas de héros mais des gens simples avec des personnalités troubles bien analysées comme celle de la femme qu'interprète Simone Signoret qui dégage une présence magnétique malgré un jeu sobre. Comme d'habitude avec Sidney Lumet la direction d'acteur fait merveille malgré le casting cosmopolite (un bémol pour Harriet Andersson bien loin de Bergman) en particulier avec le policier privé qui aide Dobbs incarné par Harry Andrews qui impose sa stature imposante et sa force comme dans La colline des hommes perdus.
Quelques scènes marquantes comme celle du théâtre où la pièce de Shakespeare vient en écho à ce qui se déroule dans la salle ou celle des quais à la fin du film, poisseuse à souhait et très bien filmée.

Un film que j'ai découvert avec un grand plaisir et qui révèle l'influence du cinéma européen sur Sidney Lumet.
zardi
zardi

Messages : 1834
Date d'inscription : 07/11/2019
Localisation : 06

snaky930 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 25 Empty Re: Dernier film visionné

Message par zardi Ven 18 Fév - 19:08

L'espion qui venait du froid / The spy who came in from the north (1965) - 8,5/10
Dernier film visionné  - Page 25 Old-espion_qui_venait_du_froid.0
Synopsis : Pendant la guerre froide, au début des années 60. Alec Leamas fait croire qu’il a été renvoyé des services secrets britanniques, afin d’être contacté par des espions travaillant pour l’Allemagne de l’Est. Son objectif : fournir des informations compromettant indirectement l’un des leurs, Hans-Dieter Mundt, lequel aurait causé la mort d’un espion britannique abattu sous les yeux de Leamas.

Le visionnage de The deadly affair m'a donné envie de redécouvrir cette autre adaptation d'un roman de John Le Carré (son plus célèbre). J'avoue que les souvenirs que j'en avais étaient très confus car vu il y a très longtemps mais qu'il ne m'avait pas déplu, seule la scène finale restait gravée dans ma mémoire. A la réalisation on trouve Martin Ritt dont la célébrité était grandissante à Hollywood. Le choix d'adapter ce roman qui a pour théâtre la guerre froide est étonnant et courageux quand on sait qu'il avait été blacklisté pour soi-disant avoir sympathisé avec des communistes.
L'intrigue complexe est fidèle au roman et le spectateur la découvre au fur et à mesure à travers Alec Leamas, un espion britannique qui va être infiltré dans le réseau est-allemand. Tout le film est centré sur ce personnage interprété par Richard Burton qui trouve là un de ses meilleurs rôles, avec un jeu intériorisé où l'émotion passe par le regard. La mise en scène, précise et réaliste nous fait pénétrer dans cet univers où tout n'est que manipulation, mensonge et duperie. La photographie est crue dans un noir et blanc sans artifice qui devient plus sombre lorsqu'on passe de l'autre côté du rideau de fer. Seule Claire Bloom vient éclairer cette atmosphère pesante. Martin Ritt confirme sa bonne réputation de directeur d'acteurs (il dirigea James Dean à l'Actors studio) avec les interprétations réussies d'Oskar Werner et de Peter van Eyck.
Deux scènes marquantes, celle hitchcockienne du procès et la scène finale avec la tentative bouleversante pour franchir le rideau de fer.

Un grand film qui oblige le spectateur à ne pas perdre le fil d'une intrigue complexe mais passionnante.

NB Barbe Noire avait bien raison quand il écrivait que cette œuvre méritait de figurer dans le top des films d'espionnage.
zardi
zardi

Messages : 1834
Date d'inscription : 07/11/2019
Localisation : 06

Revenir en haut Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 25 Empty Re: Dernier film visionné

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 25 sur 56 Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26 ... 40 ... 56  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum