Fan de cinéma
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
PC Portable Gamer 16” ASUS ROG Zephyrus G16
1639.99 €
Voir le deal

Le coin des nanars et des films inclassables

+2
alm93
surfeur51
6 participants

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Le coin des nanars et des films inclassables - Page 3 Empty Re: Le coin des nanars et des films inclassables

Message par alamo Lun 30 Mai - 9:32

Barbe-Noire a écrit:
Après d'autres adorent un cinéma intimiste qui me fait royalement ch..., certains ne supportent pas les comédies musicales ( moi j'adore ), d'autres encore n'accrochent pas à la science-fiction ( j'en ai connu un peu ), notre ami Surfeur n'aime pas les films d'horreur et de genre, et ainsi de suite ..........................

J'adore la comédie musicale (Je pense avoir tout ce qui est sorti en France), Par contre j'ai calé sur "les misérables" et sur "cats" comme quoi...

alamo

Messages : 792
Date d'inscription : 07/11/2019
Age : 71
Localisation : Meudon

Revenir en haut Aller en bas

Le coin des nanars et des films inclassables - Page 3 Empty Re: Le coin des nanars et des films inclassables

Message par Barbe-Noire Mar 31 Mai - 3:39

alamo a écrit:
Barbe-Noire a écrit:
Après d'autres adorent un cinéma intimiste qui me fait royalement ch..., certains ne supportent pas les comédies musicales ( moi j'adore ), d'autres encore n'accrochent pas à la science-fiction ( j'en ai connu un peu ), notre ami Surfeur n'aime pas les films d'horreur et de genre, et ainsi de suite ..........................

J'adore la comédie musicale (Je pense avoir tout ce qui est sorti en France), Par contre j'ai calé sur "les misérables" et sur "cats" comme quoi...

Vu aucun des deux. "Les misérables" je l'ai, mais pas acheté "Cats" .
Un de mes derniers visionnés est "The greatest Showman", comédie musicale également, que j'ai bien aimé ! Je vais tenter de chroniquer çà très vite !
Barbe-Noire
Barbe-Noire

Messages : 3124
Date d'inscription : 07/11/2019
Age : 68
Localisation : Seine et Marne ( et toujours "à la croisée des chemins" )

Revenir en haut Aller en bas

Le coin des nanars et des films inclassables - Page 3 Empty Re: Le coin des nanars et des films inclassables

Message par Barbe-Noire Mar 31 Mai - 4:08

surfeur51 a écrit:
Barbe-Noire a écrit:.. notre ami Surfeur n'aime pas les films d'horreur et de genre,...


Pas d'avis sur ce que tu appelles  les films "DE GENRE", je ne vois pas précisément ce que tu vises, et j'ai remarqué que selon les personnes qui utilisent ce terme, il y a pas mal d'interprétations différentes tournant autour de l'étrange. Je pense qu'on peut y mettre des films comme "L'Orpheline avec en plus un bras en moins" que j'ai décrit dans cette rubrique, et beaucoup de films particuliers que je peux tout à fait apprécier, comme "Titane", "Possession" ou "Benedetta"... Pareil que pour l'horreur, j'apprécie quand je crois à l'histoire, ce qui est rare s'il y a du grandguignolesque.

Je crois que l'expression "film de genre" vient de la presse écrite spécialisée qui regroupe le B ou le C, le bis et le nanar . La terminologie a été créée par des revues comme "Mad Movies" ou "l'Ecran fantastique", reprise ensuite par le défunt et regretté "Starfix" de Christophe Gans et Doug Headline !
Il ne s'agit pas des genres classiques utilisés dans "Pariscope " ou "L'officiel des spectacles", tels que "La comédie", "le western, "Le drame", "Le policier", le "thriller", "L'aventure" ou le "Peplum" , etc ........
Pour çà on parle "du genre d'un film", qu'on a ciblé en intégralité pour les 1ers tops sur DVDPC il y a quelques années ( aujourd'hui, pour faire un top, il faut une thématique plus pointue, puisqu'on les a déjà tous utilisés ) .
Un film "DE genre", c'est différent ( et ce n'est pas moi qui ait créé ce qualificatif  Twisted Evil  ) .
En l'occurrence, il s'agirait plutôt de sous-genre, comme les conflits post-apocalyptiques ( tel "New York ne répond plus" Wink ) , le Giallo ( de Mario Bava - "Le masque du démon" - ou de Dario Argento -"Suspiria"- par exemples, mais pas que !), les films de Loups-Garous ( "La nuit du loup-garou" de la Hammer, "Werewolf", "Le loup-Garou de Londres" ...... ), les films de rock ( "Les rues de feu" avec Michael Paré et Willem Dafoe , "Le rock du bagne" avec Elvis ) , ou encore de grosses bébêtes pas trop réussies ( on ne parle pas de "Alien"  lover ni de "Predator"  pouce bien sûr, mais plutôt des "craignos monsters"  Mrgreen ), les séries C plutôt potaches ( style "La blonde et moi" ) ..................... etc , bref tous films qu'on a longtemps placés en doubles séances dans les programmes mixtes, comme souvent dans "La dernière séance" de Mr EDDY ( "L'étrange créature du lac noir" par exemple ) .
J'en ai quizzé quelques-uns ( que je cite d'ailleurs ci-dessus ), et tu as rarement été très tendre avec  Razz Wink  !
Barbe-Noire
Barbe-Noire

Messages : 3124
Date d'inscription : 07/11/2019
Age : 68
Localisation : Seine et Marne ( et toujours "à la croisée des chemins" )

Revenir en haut Aller en bas

Le coin des nanars et des films inclassables - Page 3 Empty Re: Le coin des nanars et des films inclassables

Message par Jericho Mer 24 Aoû - 12:39

On peut mettre quasiment tous les films de Nicolas Cage ici, ce type est tellement dans le surjeu permanent qu'il transforme tout en nanar.
Jericho
Jericho

Messages : 6
Date d'inscription : 19/04/2022

Revenir en haut Aller en bas

Le coin des nanars et des films inclassables - Page 3 Empty Re: Le coin des nanars et des films inclassables

Message par surfeur51 Mer 24 Aoû - 16:16

Jericho a écrit:On peut mettre quasiment tous les films de Nicolas Cage ici, ce type est tellement dans le surjeu permanent qu'il transforme tout en nanar.
C'est vrai que Nicolas Cage a fait des navets, surtout ces dernières années, et il fait souvent du "Nicolas Cage", mais pas plus que De Funès ne faisait du De Funès, John Wayne du John Wayne ou Gabin du Gabin. Il a quand même à son actif des films excellents comme "Lord of War" ou "World Trade Center" et des thrillers tout à fait corrects comme 'Rock", "Volte-Face" ou "Snake Eyes"
surfeur51
surfeur51

Messages : 1911
Date d'inscription : 06/11/2019
Age : 73
Localisation : Indre et Loire

snaky930 et phiphi931 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Le coin des nanars et des films inclassables - Page 3 Empty Re: Le coin des nanars et des films inclassables

Message par alm93 Mer 24 Aoû - 18:33

Jericho a écrit:On peut mettre quasiment tous les films de Nicolas Cage ici, ce type est tellement dans le surjeu permanent qu'il transforme tout en nanar.
On peut ajouter tous les films de Bruce Willis ces dernières années, il a fini par prendre sa retraite n'étant plus en état de jouer la comédie.

alm93

Messages : 862
Date d'inscription : 23/08/2020
Age : 56
Localisation : Indre

Revenir en haut Aller en bas

Le coin des nanars et des films inclassables - Page 3 Empty Re: Le coin des nanars et des films inclassables

Message par surfeur51 Mer 24 Aoû - 21:22

Pour recadrer un tout petit peu le topic, on vise plus les nanars et les films très atypiques que les films franchement mauvais :

Un nanar est, dans le registre familier, un film qui possède tant de défauts qu'il en devient involontairement ridicule et comique. Ce n'est pas exactement la même chose qu'un navet. Bien qu'il n'existe pas de définition officielle de ce qu'est un « nanar », on le distingue généralement du « navet » par sa capacité à divertir : le nanar amuse par ses défauts, tandis que le navet est simplement ennuyeux (en référence au goût fade du légume du même nom).
surfeur51
surfeur51

Messages : 1911
Date d'inscription : 06/11/2019
Age : 73
Localisation : Indre et Loire

Revenir en haut Aller en bas

Le coin des nanars et des films inclassables - Page 3 Empty Re: Le coin des nanars et des films inclassables

Message par Barbe-Noire Jeu 25 Aoû - 3:21

Jericho a écrit:On peut mettre quasiment tous les films de Nicolas Cage ici, ce type est tellement dans le surjeu permanent qu'il transforme tout en nanar.

Tous non, certainement pas .
Il arrive à N. Cage ce qui est arrivé à Charles Bronson, à Bruce Willis, voire à Liam Neeson ( moins quand même ) depuis quelques temps .
Au moment où ils ont atteint la limite d'âge des films de premier plan, chacun d'eux a eu le "malheur" de tourner un bon film ( "Un justicier dans la ville" pour Bronson par exemple ) qui a marché, et ensuite d'autres qui se sont globalement plantés en salle . Résultat, les sociétés de production les cantonnent dans le dernier film qui a rempli les salles, et pressent le citron jusqu'à plus-soif .
Bronson n'a alors plus tourné que des "justiciers" flingueurs de loubards, Willis des "sauveurs du monde" plus ou moins pathétiques, et donc Cage des bis d'action aux scénars quasiment nuls !
Ces acteurs, atteints par la limite d'age après laquelle leurs rôles récurrents ne sont simplement plus crédibles, ne continuent plus que pour leurs cachets de comédiens et tenter de maintenir un niveau de vie le plus proche possible de leur âge d'or . Les films sont de plus en plus mauvais, et eux-mêmes tentent de sauver les meubles  comme ils peuvent , allant jusqu'à la caricature de ce qu'ils ont été dans leurs interprétations .
Mais Cage a tourné préalablement de nombreux films parfaitement dignes d'intérêt ( "8 millimètres" , "Snake eyes", "Les ailes de l'enfer", les 2 "Benjamin Gates", "Lord of war", "Next", et bien sûr quelques autres ).
Mais, je dirais globalement depuis l'aube des années 2010, il n'y a plus grand chose de réellement valable ( même si quelques-uns émergent quand-même un peu, comme "Le dernier templier" ou "Snowden" - où il n'avait déjà plus le 1er rôle - mais très peu en réalité ! )
C'est la dure-loi ( Dura Lex - Sed Lex ) de l'âge et des rides dans ce métier quand on ne veut pas prendre sa retraite ! Rolling Eyes
Barbe-Noire
Barbe-Noire

Messages : 3124
Date d'inscription : 07/11/2019
Age : 68
Localisation : Seine et Marne ( et toujours "à la croisée des chemins" )

Revenir en haut Aller en bas

Le coin des nanars et des films inclassables - Page 3 Empty Re: Le coin des nanars et des films inclassables

Message par surfeur51 Mar 16 Jan - 11:15

La remarque de Barbe-Noire concernant le cinéma russe, dans le top "Films médiévaux", m'a remis en mémoire le film "Des monstres et des hommes" dont j'avais fait un DVD à la loupe il y a presque exactement 20 ans. Loin d'être un nanar, il rentre par contre parfaitement dans la catégorie inclassable, tant je n'ai pas le souvenir d'avoir vu quelque chose de semblable depuis sa sortie en 1998.

Des monstres et des hommes

Résumé : St Petersbourg, au début du siècle. Johann, personnage mystérieux et inquiétant vient de sortir de prison. Aidé de son assistant Victor, il reprend son étrange commerce de photographies érotiques. Il s'est spécialisé dans les clichés mettant en scène de jolies jeunes femmes flagellées par sa vieille "Nanny".

Le coin des nanars et des films inclassables - Page 3 Fnui   Le coin des nanars et des films inclassables - Page 3 Vp12

Avis :  Film déroutant autant par sa forme (tourné en couleur sépia, il se veut représentatif de l'époque du scénario, le début du 20ème siècle en Russie), que par son scénario (deux voyous organisent un trafic de photos et de films érotiques, et manipulent les membres de deux familles de la bourgeoisie russe). En y ajoutant des jumeaux siamois à la voix d'or, les chemins de fer et les bateaux à vapeur, on baigne dans une atmosphère étrange, mais prenante par son contenu ambigu. Manipulation, innocence et perversité se mêlent dans une oeuvre attachante, dominée par la sensibilité et le charme de la jeune Dinara Droukarova, nominée meilleure actrice pour le rôle de Liza aux European Film Awards 1998. Le film lui-même a été présenté à Cannes en 1998. Il a été élu meilleur film de l'année, et Alexei Balabanov, meilleur réalisateur, aux NIKA Awards (équivalent des Césars en Russie). Les deux acteurs masculins principaux, Sergei Makovetsky et Viktor Soukhoroukov (Johann et son complice) sont deux figures du théâtre russe, et font eux aussi une composition intense.

Le coin des nanars et des films inclassables - Page 3 W58r   Le coin des nanars et des films inclassables - Page 3 Iqv2

Au delà du scénario anti-conformiste et délicieusement subversif, ce film est aussi l'occasion de peindre la société russe d'avant la révolution, où l'on voit la vie de deux familles aisées de la société bourgeoise de St Petersbourg, celle de l'ingénieur en chemins de fer Radlov, qui vit avec sa fille Liza et sa bonne Grunia, et celle du Docteur Stasov et de sa femme aveugle Ekaterina Kirillovna, avec leurs deux jumeaux siamois adoptifs, Kolia et Tolia, et leur bonne Daria. Les débuts du cinéma sont évoqués, le jeune et timide cinéaste Putilov faisant ses premières armes pour le compte de Johann. L'ironie le montrera à la fin comme un metteur en scène célèbre, acclamé par une foule de jeunes filles hystériques.

La bande de Johann, dont fait aussi partie Grunia, est présentée comme des gens sans scrupules, intéressés avant tout par l'argent et prêts à tuer pour cela. Le trafic de photos érotiques est pour eux un moyen de gagner de l'argent, mais va également leur permettre de prendre barre sur les deux familles. Les autres personnages féminins sont plus ambigus, et en particulier Liza. D'allure innocente et sérieuse, elle n'en possède pas moins en secret une collection de photos érotiques, et se prête, entièrement nue, au tournage de scènes de flagellation. On la verra à la fin du film continuer à rechercher ces émotions particulières dans les bars "de l'ouest" (on parle de l'ouest, sans préciser si c'est l'ouest de la Russie ou un autre pays d'Europe). Quatre des cinq femmes du film sont attirées par la fessée, soit pour la donner (Nanny et Daria), soit pour la recevoir (Liza et Ekaterina Kirillovna), soit pour en collectionner les photos (Liza et Daria). Les deux jumeaux, dont les talents de chanteurs sont développés par leur mère adoptive, ont également un comportement ambigu, l'un s'intéressant beaucoup aux charmes de Liza, l'autre préférant trouver son réconfort dans l'alcool.

"Des Monstres et des Hommes" est avant tout un drame, la plupart des personnages connaissant un sort tragique, seuls Liza et Pulitov s'en sortant plutôt bien. Balabanov, à travers cette peinture de la société russe en pleine révolution industrielle, fait passer les scénes les plus dérangeantes par la forme choisie, rappelant les films du début du 20ème siècle, non seulement avec l'utilisation d'une seule couleur, mais aussi par une narration entrecoupée d'écrans noir avec textes explicatifs comme on en trouvait dans les films muets, enfin par une atmosphère mélancolique et souvent empreinte de poésie. Un traitement classique aurait certainement donné à ce film un caractère beaucoup plus choquant. Sur son site Internet, Dinara Droukarova explique d'ailleurs qu'elle a longtemps hésité avant d'accepter ce rôle difficile, sa performance n'en étant que plus méritante.

Les films russes récents sont rarement distribués en France, et si celui-ci a reçu à sa sortie un accueil relativement élogieux de la presse spécialisée, sa faible diffusion en salles l'a fait passer presque inaperçu au grand public. Son édition dans la collection Cinéma Indépendant est une occasion unique de voir cette oeuvre tout à fait particulière, qui n'a aucun équivalent dans le cinéma actuel.


Ma note : 8/10
surfeur51
surfeur51

Messages : 1911
Date d'inscription : 06/11/2019
Age : 73
Localisation : Indre et Loire

snaky930 aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Le coin des nanars et des films inclassables - Page 3 Empty Re: Le coin des nanars et des films inclassables

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum