Fan de cinéma
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-38%
Le deal à ne pas rater :
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
27.99 € 44.99 €
Voir le deal

Un aperçu du cinéma de Patrice Leconte

4 participants

Aller en bas

Un aperçu du cinéma de Patrice Leconte Empty Un aperçu du cinéma de Patrice Leconte

Message par surfeur51 Jeu 12 Mai - 22:28

Réalisateur d'une bonne trentaine de films, Patrice Leconte s'est fait connaitre en début de carrière par des comédies à succès, en particulier "Les Bronzés", "Les bronzés font du ski", "Viens chez moi, j'habite chez une copine" et "Ma femme s'appelle reviens", et qui ont occupé sa décennie 1980. Puis, Leconte a totalement changé de registre en se lançant dans le drame intimiste, et c'est durant cette période qu'il réalisera ses films les plus intéressants, de mon point de vue, avant de revenir en 2006 à la comédie avec "Les Bronzés 3" qui a cartonné en salles avec plus de 10M de spectateurs, mais qui ne réussit pas à égaler les deux premiers.

Un aperçu du cinéma de Patrice Leconte 9vri

Monsieur Hire (1989)
Un aperçu du cinéma de Patrice Leconte Dsyf
Monsieur Hire, un homme seul, maniaque et secret, passe son temps à espionner par la fenêtre sa voisine d'en face, Alice, qui a repéré le manège de cet être inoffensif. Quand elle réalise qu'il est le témoin du meurtre perpétré par son amant, elle le séduit pour en faire un coupable idéal..
"Monsieur Hire" est un remake du film "Panique" que Julien Duvivier avait réalisé en 1946 en s'inspirant d'un roman de Georges Simenon, "Les Fiançailles de M. Hire". Patrice Leconte réalise là, en sortant complètement de son genre habituel, un drame policier teinté de poésie et de romantisme, qui constitue probablement son meilleur film, même s'il n'a pas connu, et de loin, autant de succès que certaines de ses comédies populaires. En plus d'un scénario bien construit, le film bénéficie du jeu des acteurs, principalement d'un Michel Blanc qui se révèle plus brillant dans le drame que dans la comédie, et d'une Sandrine Bonnaire à la fois rayonnante et mystérieuse. On soulignera également la justesse du jeu d'André Wilms en inspecteur pointilleux qui recherche de la vérité. La réalisation de Patrice Leconte est parfaitement maîtrisée, en s'inspirant sans s'en cacher du "Fenêtre sur Cour" d'Hitchcock, et il ne tombe pas dans le piège de rallonger l'intrigue, préférant conserver la densité et l'efficacité du scénario. Les gros plans sur le visage du Hire voyeur, et des scènes à la fois sages et torrides comme celle des tomates dans l'escalier, donnent une atmosphère volontairement dérangeante à l'histoire avant qu'elle ne débouche sur un destin tragique pour ses protagonistes.
Ma note : 9.5/10


Le Parfum d'Yvonne (1994)
Un aperçu du cinéma de Patrice Leconte Jgsp
A la fin des années cinquante sur un lac coincé entre France et Suisse, se croisent, s'entrechoquent et s'aiment, des personnages que l'état de villégiature semble suspendre hors du temps. Pourquoi Victor Chmara se cache-t-il sous cette identité inattendue, et de quoi a-t-il peur? Qui est ce docteur Meinthe, que l'on surnomme la reine Astrid? De quoi vit Yvonne, lumineuse jeune femme flanquée d'un dogue allemand taciturne? Pourquoi est-il important pour elle de gagner la Coupe Houligant d'élégance automobile ?.
Evocation mélancolique d'un amour passé, "Le parfum d'Yvonne" est un drame adapté librement du roman de Patrick Modiano, "Villa Triste". L'atmosphère douce et sensuelle d'un été romantique aux bords du lac de Genève reviennent à la mémoire du narrateur, Victor, que l'on voit aujourd'hui dans des scènes sombres et tristes alors qu'il se rappelle sa passion pour la belle Yvonne, passion décrite lors de flash-back illuminés de soleil qui constituent l'essentiel du métrage. Film d'auteur resté confidentiel, à déguster en suivant son rythme languissant, "Le parfum d'Yvonne" est plein de mystères, dont la plupart ne seront jamais résolus, mais son atmosphère nostalgique, qui rappelle combien la mémoire embellit les souvenirs, et son esthétisme raffiné teinté d'érotisme, méritent de le découvrir. Jean-Pierre Marielle montre un sens du jeu tout en finesse, entre drame et comédie, et Hippolyte Girardot est l'acteur idéal pour interpréter un Victor timide mais suffisamment audacieux pour chercher à séduire la très belle Yvonne. Sandra Majani est charmante, et sa performance ne peut que nous faire regretter qu'elle n'ait plus joué après ce film, son personnage se révélant au final le plus mystérieux, son sourire lumineux masquant jusqu'au bout le fond de ses pensées…
Ma note : 9/10


La Fille sur le pont (1999)
Un aperçu du cinéma de Patrice Leconte 27bu
"Vous avez l'air d'une fille qui va faire une connerie", déclare l'homme qui s'approche d'Adèle, penchée sur le parapet d'un pont avec une grosse envie de noyer ses malheurs dans la Seine. Il s'appelle Gabor, il est lanceur de couteaux et il a besoin d'une cible. Adèle n'a jamais eu de chance mais, quitte à mourir, autant se rendre utile....
Cette comédie romantique raconte  l'histoire de deux paumés qui découvrent la chance et le bonheur en s'associant, et qui sont proches de tout perdre après s'être séparés. Le duo Daniel Auteuil et Vanessa Paradis fonctionne à merveille et rend ce film passionnant à suivre, sans le moindre temps mort, le film étant de plus assez court. Il a été nominé pour 8 Césars, seul Auteuil obtenant celui du meilleur acteur, et a aussi connu une belle carrière aux Etats-Unis, ce qui est assez rare pour un film étranger. Le film a été tourné en couleur, mais lors du montage Leconte a choisi le N&B, ce qui donne au film une esthétique particulière très réussie pour ce conte poétique dont les personnages se révèlent à la fois sombres et lumineux.
Ma note : 8.5/10


Ridicule (1996)
Un aperçu du cinéma de Patrice Leconte Pkrt
Versailles, 1780. Le jeune baron Grégoire Ponceludon de Malavoy tente de convaincre les ministres de Louis XVI d'assécher les marais de sa province, infestée par les fièvres. Mais avant d'arriver jusqu'au Roi, il devra se faire un nom dans le salon de la comtesse de Blayac, véritable antichambre du pouvoir, où le bel esprit peut faire une carrière alors qu'un "ridicule" la brise à jamais....
Un des plus grands succès de Leconte, récompensé par quatre Césars, dont celui du meilleur film et du meilleur réalisateur, également nominé à l'Oscar du meilleur film en langue étrangère. Cette comédie dramatique dépeint le milieu sans pitié de la cour de Louis XVI où tous les coups étaient permis pour obtenir une entrevue auprès du roi, les aspects historiques et la reconstitution au niveau des costumes et des décors étant assez réalistes. A l'instar de leurs personnages, les acteurs principaux Charles Berling, Fanny Ardant, Judith Godrèche, Jean Rochefort et Bernard Giraudeau rivalisent de brio en s'affrontant verbalement sur des dialogues souvent savoureux.
Ma note : 8.5/10


La Veuve de Saint-Pierre (2000)
Un aperçu du cinéma de Patrice Leconte Fck1
A Saint-Pierre, Neel est coupable d'un meurtre et condamné à la peine capitale. Seulement, sur l'île, il n'y a pas de guillotine. En attendant qu'une "veuve" arrive de France par bateau, Neel est placé sous la surveillance du  Capitaine du régiment de l'île. Pauline, son épouse, sensible au destin de cet homme, le prend sous sa coupe. En exécutant des travaux pour les habitants, il se rend vite populaire et indispensable si bien que, lorsque la guillotine arrive, la population s'oppose à son exécution....
Ce film reprend le roman de Marine Saglio-Bramly, basée sur  l'histoire vraie de Joseph Néel, condamné à mort pour meurtre en 1889, mais il resitue l'histoire 40 ans plus tôt, au moment de l'arrivée au pouvoir de Napoléon III.  Si le film traite avant tout de la peine de mort et de la rédemption, il insiste beaucoup sur la relation fusionnelle au sein du couple joué par Daniel Auteuil et Juliette Binoche, qui sera déterminante pour le sort du condamné, alors que les évènements se déroulent au sein d'une société conservatrice isolée sur une île perdue aux conditions climatiques particulièrement rudes. Une œuvre assez forte donnant au couple vedette l'occasion de mettre en évidence leurs talents d'acteur.
Ma note : 8/10


Le Mari de la coiffeuse (1990)
Un aperçu du cinéma de Patrice Leconte Kgr6
Antoine, depuis l'âge de 12 ans, n'a qu'un seul rêve : épouser une coiffeuse... Parce que les coiffeuses sont des femmes idéales : elles sentent bon, elles sourient, elles sont soignées, calmes, magnifiques et sensuelles. Aujourd'hui, près de quarante ans plus tard, Antoine passe toutes ses journées au salon isidore. Il n'est ni coiffeur, ni client : il est le mari de la coiffeuse, Mathilde, femme douce et sensuelle, émouvante et superbe..
Avec "Le Mari de la coiffeuse", Leconte nous conte un drame tendre et mélancolique illustrant l'amour obsessionnel d'un couple qui ne vit exclusivement que l'un pour l'autre. Le mari tire son amour des coiffeuses de ses premiers émois au sortir de la petite enfance, et il réalise son rêve de toujours quand la jolie Mathilde accepte sa demande en mariage. Mathilde, elle aussi est entièrement conquise par cet homme qui la vénère et  l'on ne mesurera bien l'étendue de cet amour que lors du dénouement, que l'on ne voit pas venir. Le film est éclaboussé par les performances d'un Jean Rochefort à la fois timide et passionné, et d'une Anna Galiena touchée par le grâce.  
Ma note : 8/10


1 Chance sur 2 (1998)
Un aperçu du cinéma de Patrice Leconte A26w
Alice sort de prison. Elle n'a jamais connu son père et sa mère vient de mourir. Celle-ci lui a laissé une cassette où elle lui révèle le mystère de sa naissance. Il y a vingt ans, elle a aimé deux hommes. L'un des deux est le père d'Alice mais il ne le sait pas. Avant de découvrir la vérité, la jeune femme femme va entraîner ces deux gros durs dans une aventure où elle est impliquée contre des trafiquants russes....
Près de 30 ans après "Borsalino", ce film rassemble les deux monstres sacrés du cinéma français, Delon et Belmondo, qui cabotinent à qui mieux mieux en face d'une Vanessa Paradis sensée être la fille de l'un des deux. Le film se déroule sur le registre comédie, mais ménage quand même du suspense et des scènes d'action spectaculaires, rappelant les grandes heures des deux acteurs, avec d'ailleurs plusieurs clins d’œil à la clé. Avec 1M d'entrée, le film, sorti dans la période "Titanic", ne fut pas un échec complet, mais il fut loin de rembourser les coûts élevés du tournage. Il reste un petit film sympa à déguster sans jamais s'ennuyer, mais sans marquer franchement les esprits.
Ma note : 7,5/10


Rue des plaisirs (2002)
Un aperçu du cinéma de Patrice Leconte Agdm
1945. Le Palais Oriental, une maison close qui va bientôt fermer. C'est l'époque qui veut ça. Marion est une des filles du Palais Oriental. Elle rêve de music-hall, d'amour, de vie à deux. Petit Louis travaille également dans cette maison, c'est l'homme à tout faire, amoureux fou de Marion. Et il sait bien qu'elle ne lui appartiendra jamais. Alors il va chercher l'homme qui saura la rendre heureuse. Pas facile. Dimitri Josco est peut-être cet homme-là. A moins que... On n'est jamais sûr de tomber sur le bon cheval..
Des critiques de la presse assez mauvaises ont beaucoup nui au succès en salles de ce film qui reprend des éléments de "La Fille sur le pont", et qui est, à mon sens, plutôt agréable à regarder. Patrick Timsit réussit dans le registre dramatique, face à une Laetitia Casta lumineuse et un Vincent Elbaz solide en petite frappe liée au banditisme. La reconstitution d'époque est minutieuse, mais le film souffre un peu de sa durée réduite (1h25) car certaines scènes et transitions auraient mérité d'être plus développées, et on peut être un peu perdu par la chronologie de l'histoire, avec ses retours en arrière.
Ma note : 7/10


Viens chez moi, j'habite chez une copine (1980)
Un aperçu du cinéma de Patrice Leconte Nq52
Guy, renvoyé de son travail de pompiste, et également mis à la porte par son propriétaire, viens s'installer chez Daniel et Françoise, un couple d'amis. Il va, plus par paresse que par calcul, s'incruster chez eux pendant plusieurs semaines....
Ce film est une adaptation de la pièce de théâtre de Didier Kaminka et Luis Rego, qui est restée assez confidentielle, le film récoltant, lui, près de 3M de spectateurs.  Il s'agit d'une comédie assez enlevée, et les dialogues, dus à Michel Blanc, font mouche entre les quatre protagonistes principaux joués par Michel Blanc, Bernard Giraudeau, Anémone et Thérèse Liotard. Ce film est assez caractéristique de son époque, et on notera la chanson de Renaud écrite à cette occasion et qui connaîtra un vif succès.
Ma note : 7/10


Les bronzés font du ski (1979)
Un aperçu du cinéma de Patrice Leconte V4wb
Les huit amis qui s'étaient connus dans un club de vacances d'été en Côte d'Ivoire se retrouvent aux sports d'hiver. Bernard et Nathalie, enrichis, affichent leur superbe. Gigi, maintenant mariée à Jérôme, tient une crêperie. Christiane leur revient transformée par l'amour qu'elle a trouvé auprès d'un affable sexagénaire, Marius. Popeye, toujours frimeur, donne des leçons de ski. Jean-Claude, lui, erre et fantasme dans le vide, croyant vainement à la rencontre féminine qui va transformer sa vie....
Une suite bien meilleure que le premier opus, ce qui est loin d'être toujours le cas, et pourtant son succès en salles fut légèrement en retrait. On y retrouve la troupe du Splendid, avec en particulier Marie-Anne Chazel, Christian Clavier, Gérard Jugnot, Josiane Balasko, Michel Blanc et Thierry Lhermitte, le film se caractérisant par une série de gags assez savoureux, mais au détriment d'une histoire qui va on ne sait pas trop où. On sent que les acteurs se sont bien amusés pendant le tournage, cela contribuant sans doute à la bonne humeur communicative de ce métrage devenu culte.
Ma note : 7/10
surfeur51
surfeur51

Messages : 1313
Date d'inscription : 06/11/2019
Age : 71
Localisation : Indre et Loire

Voir le profil de l'utilisateur

snaky930 et zardi aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Un aperçu du cinéma de Patrice Leconte Empty Re: Un aperçu du cinéma de Patrice Leconte

Message par Barbe-Noire Ven 13 Mai - 3:23

J'en ai vu 3 : "Les bronzés font du  ski", "Viens chez moi j'habite chez une copine" et "Ridicule" .
"..... chez une copine" , c'était gentillet ( vu à la télé ), mais pas au point de me donner envie de l'acheter . Les deux autres, je les ais en DVD, et j'aime beaucoup ( "Ridicule" est vraiment excellent ) !
Pour les autres, les pitchs ne m'ont pas toujours donné envie de les acheter, sauf un - "Monsieur Hire" - que bizarrement je n'ai toujours pas acquis ! Mais ça viendra certainement, de même d'ailleurs que l'original avec Michel Simon !
Sur le reste de sa filmo, j'ai vu "Les bronzés" ( bien, mais moins que la suite effectivement ), "Les bronzés 3" ( très déçu Confus , refourgué le DVD pour 2 € ), "Les spécialistes" ( pas mal, j'ai en DVD ), "Tandem" ( vision télé, bof-bof ), "Les grands ducs" ( sympa, et pour le trio Noiret-Rochefort-Marielle, les copains de toujours ), et le navrant "Les vécés étaient fermés de l'intérieur" Mad ( que j'ai voulu revendre, mais personne n'en a voulu Mrgreen ) .
J'ai aussi le DVD du "Magasin des suicides" , dessin animé, mais il est encore blisté Rolling Eyes  !
Les autres, je les verrai peut-être un jour, au gré d'une diffusion télé ( "Le mari de la coiffeuse" et "Une chance sur deux" par exemple ), mais je ne pense pas qu'ils feront l'objet d'un achat Confus  .
Merci pour cette chronique  ! Cool pouce
Barbe-Noire
Barbe-Noire

Messages : 2093
Date d'inscription : 07/11/2019
Age : 66
Localisation : Seine et Marne ( et toujours "à la croisée des chemins" )

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un aperçu du cinéma de Patrice Leconte Empty Re: Un aperçu du cinéma de Patrice Leconte

Message par phiphi931 Ven 13 Mai - 8:20

Merci pouce
phiphi931
phiphi931

Messages : 311
Date d'inscription : 04/10/2020
Age : 61
Localisation : Bry sur Marne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un aperçu du cinéma de Patrice Leconte Empty Re: Un aperçu du cinéma de Patrice Leconte

Message par zardi Ven 13 Mai - 11:38

Merci surfer pour cette intéressante présentation. Comme toi j'ai beaucoup apprécié Monsieur Hire et Le parfum d'Yvonne, un peu moins La fille sur le pont. Mais il y a encore beaucoup de films de cet auteur que je n'ai pas vu.
J'ai vu les 3 épisodes de 3 vies de cinéma (Ciné+) où il échange avec Blier et Tavernier. C'est passionnant, il a une grande culture mais aussi une haute opinion de lui-même qui peut parfois agacer.
zardi
zardi

Messages : 1400
Date d'inscription : 07/11/2019
Localisation : 06

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un aperçu du cinéma de Patrice Leconte Empty Re: Un aperçu du cinéma de Patrice Leconte

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum