Fan de cinéma
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon EB12.5 : commander le coffret ETB Zénith Suprême
Voir le deal

Top 5 "Eric Rohmer"

+5
alamo
Yzfr1yam
snaky930
Barbe-Noire
surfeur51
9 participants

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Top 5 "Eric Rohmer" - Page 2 Empty Re: Top 5 "Eric Rohmer"

Message par surfeur51 Lun 13 Avr - 10:14

alamo a écrit:Enfin un top où tous les participant(s) sont d'accord avec le classement Wink
Normal, Rohmer est une valeur sûre, on ne peut pas se tromper. tongue

Blague à part, je trouve que la force de ce réalisateur réside dans des dialogues élaborés, avec une logique qui se construit tout au long du film pour aboutir au dénouement. Personnellement, j’apprécie beaucoup cela et ne m'ennuie jamais devant ses films. A ce stade de ma vie, ce qui m'ennuie aujourd'hui sont les scènes d'action interminables, que j'ai pu apprécier à une époque mais qui aujourd'hui me donnent envie de passer sur avance rapide:
- les bagarres à coups de poing où pendant x minutes deux gars se collent des beignes sachant qu'on sait depuis le début qui va gagner (c'est celui qui est quasiment mort au milieu de la bagarre)...
- idem pour les scènes d'arts martiaux, les duels à l'épée ou au sabre...
- les courses de voitures où l'on remonte les autoroutes à contre-sens et haute vitesse en zigzagant, sans jamais accrocher qui que se soit...
- les courses poursuites à pied avec cascades sur les toits, les échelles et les grues de chantier...
- les fusillades où le héros échappe à des centaines de balles tirées par plusieurs méchants, alors que lui fait mouche à tous les coups...
bref, des scènes vues des centaines de fois, et qui en général ne font pas avancer l'intrigue d'un iota...
surfeur51
surfeur51

Messages : 1412
Date d'inscription : 06/11/2019
Age : 71
Localisation : Indre et Loire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Top 5 "Eric Rohmer" - Page 2 Empty Re: Top 5 "Eric Rohmer"

Message par Barbe-Noire Lun 13 Avr - 14:17

Y'a strictement rien de tout çà dans le quiz N°1 que tu as trouvé ( et Infrared aussi, en 4 ) Cool Mrgreen . Me demande juste où sont passés les autres joueurs Shocked Question
Barbe-Noire
Barbe-Noire

Messages : 2408
Date d'inscription : 07/11/2019
Age : 66
Localisation : Seine et Marne ( et toujours "à la croisée des chemins" )

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Top 5 "Eric Rohmer" - Page 2 Empty Re: Top 5 "Eric Rohmer"

Message par surfeur51 Lun 13 Avr - 15:36

Barbe-Noire a écrit:Y'a strictement rien de tout çà dans le quiz N°1 que tu as trouvé...
Je n'en doute pas, et d'ailleurs je t'ai dit en mp que je pourrais acheter ce titre s'il sort en DVD. Par contre, dans ce même échange, tu as quand même attaqué spontanément et vertement Rohmer en affirmant même que s'il avait réalisé "Sur la route de Madison" (je ne sais pas trop pourquoi tu as choisi ce film en particulier... scratch ), il en aurait fait un film chiant. Chiant pour toi, certainement, mais peut-être mieux que celui d'Eastwood pour ceux qui apprécient le beau (très beau) cinéma de Rohmer. Basketball Ce qui est remarquable, c'est que tu t'es fait cette opinion  après avoir vu 1/4 h de Rohmer à la télé en faisant autre chose en même temps, c'est du moins ce que tu as écrit...
surfeur51
surfeur51

Messages : 1412
Date d'inscription : 06/11/2019
Age : 71
Localisation : Indre et Loire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Top 5 "Eric Rohmer" - Page 2 Empty Re: Top 5 "Eric Rohmer"

Message par Barbe-Noire Lun 13 Avr - 20:02

surfeur51 a écrit:
Barbe-Noire a écrit:Y'a strictement rien de tout çà dans le quiz N°1 que tu as trouvé...
Je n'en doute pas, et d'ailleurs je t'ai dit en mp que je pourrais acheter ce titre s'il sort en DVD. Par contre, dans ce même échange, tu as quand même attaqué spontanément et vertement Rohmer en affirmant même que s'il avait réalisé "Sur la route de Madison" (je ne sais pas trop pourquoi tu as choisi ce film en particulier... scratch ), il en aurait fait un film chiant. Chiant pour toi, certainement, mais peut-être mieux que celui d'Eastwood pour ceux qui apprécient le beau (très beau) cinéma de Rohmer. Basketball Ce qui est remarquable, c'est que tu t'es fait cette opinion  après avoir vu 1/4 h de Rohmer à la télé en faisant autre chose en même temps, c'est du moins ce que tu as écrit...

"Spontanément et vertement" ?? Pas l'impression mais bon ..... ! Ni "attaqué" d'ailleurs ! Mrgreen
Je t'ai parlé également de Bresson, j'ai aussi cité Eustache et Robbe-Grillet, comme j'aurais pu citer Bergman, Greenaway, Godard ou Jacquot, et d'autres encore .
Bref, rien de nouveau sous le soleil  Twisted Evil  . On parlait d'un top Rohmer, donc par EVIDENCE j'ai cité Rohmer en 1er, ça n'avait rien de "spontané" ! Dans mes proses passées sur la nouvelle vague, j'ai bien plus souvent cité Truffaut ou Godard ( les deux fers de lance du mouvement ) que les autres, mais sans jamais d'ailleurs oublier de préciser que ce n'était qu'un RESSENTI PERSONNEL sur cette approche cinématographique et que ces divers cinéastes étaient reconnus comme des grands créateurs à l'international, ce que je ne conteste pas une seule seconde.  Mais bon voilà, c'est pas mon truc, c'est tout, et je continuerai ad-vitam-eternam de les trouver chiants, mais ça concerne aussi n'importe quel domaine artistique !
En peinture, même si certains considèrent que ça peut être très beau (no problem pour moi), je n'accroche pas du tout avec l'art abstrait, ou le "figuratif"  Mad  d'un Basquiat ( je t'avais montré des photos ) qui se vend pourtant des millions d'euros  Shocked  . En sculpture, les assemblages de bouts de métaux soudés au chalumeau me heurtent les yeux alors que je suis béat d'admiration devant les marbres des génies de la renaissance ! En architecture je trouve moches au possible les formes des édifices de Jean Nouvel qui a pourtant une réputation mondiale, etc .........................
"Chiant" et "Beau" ( déjà ces qualificatifs restent très subjectifs selon les sensibilités de chacun ) ne sont pas incompatibles : j'ai déjà cité cet exemple ( il y a longtemps ), mais le "Walhalla Rising" de Winding Refn est plastiquement un des plus "beaux" films que j'ai jamais vus, ............ mais ça reste aussi un des plus emmerdants  Evil or Very Mad  .
Pour illustrer la comparaison que j'avais fait entre le C. Eastwood et Rohmer, là on est en plein dedans : donnes juste le thème "vikings" à Winding Refn, il te sort "Walhalla Rising", donnes-le à Richard Fleischer, il te sort le chef-d'oeuvre avec Kirk Douglas que tu as quizzé  Rolling Eyes  .
On ne saura jamais ce qu'un Rohmer, un Godard ou un Bresson aurait fait du thème de "Sur la route de Madison", mais j'imagine sans peine que niveau thématique ça aurait été possible. Mais, bien évidemment, sur la forme ça aurait été très différent du travail d' Eastwood, lequel, sans pour autant me transporter ( J'ai nettement préféré "Impitoyable" ou "Mystic river", quand je me suis passablement emmerdé avec "Bronco Billy" et "Honkytonk man" ) a quand même réussi à m'intéresser à l'histoire !
J'ai donc pris "Sur la route de Madison" comme exemple juste et uniquement ( pour répondre à ton interrogation ) parce que c'est le 1er titre qui m'est passé par la tête pour évoquer le caractère "intimiste" d'un film, au moment précis où j'ai rédigé ( en précisant par ailleurs que ce n'est pas non plus le Eastwood que je préfère, il s'en faut de beaucoup ), mais j'aurais pu tout à fait en donner un autre, et tu te serais alors demandé pourquoi j'aurais par exemple cité "L'amant"  Mad  de Jean-Jacque Annaud ( quand je vénère "Le nom de la Rose" ou "La guerre du feu" ), ou "Des gens comme les autres"  Neutral  de Robert Redford .................  Attention, je cite ceux-là simplement parce qu'ils viennent de me traverser l'esprit  Cool , ne vas y chercher d'autres raisons particulières ( si je prenais plus de temps, je pourrais certainement en trouver bien d'autres, par exemple le monstrueusement chiant "Intérieurs"  Evil or Very Mad  d'un Woody Allen qui avait alors voulu se prendre pour Bergman quand il était génial en restant lui-même avec "La rose pourpre du Caire" ou "Radio days" ).
Pour finir sur "l'opinion"  Twisted Evil  que je me suis fait sur Rohmer ( c'est plus un ressenti qu'une opinion ), et même si effectivement je n'ai vu que quelques bouts de films sur des diffusions télé ( ça peut largement suffire, dans bien des domaines : par exemple, il ne faut pas très longtemps pour se rendre compte qu'un individu est complètement abruti  Twisted Evil  ! Je ne parle pas de toi, rassures-toi  Laughing , j'ai même largement l'impression du contraire  Cool  ) , je rappelle ( déjà dit plusieurs fois ) qu'entre 20  et 30-35 ans ans, j'avais quand même essayé de visionner plusieurs films des tenants de la nouvelle vague pour tenter de "m'ouvrir" à autre chose, et voir si mes ressentis de jeunesse pouvaient changer avec les années : il n'en a rien été, je m'emmerdais toujours autant, et j'ai fini par laisser définitivement tomber (perte de temps) . Donc oui, je n'ai vu "que" 15 à 20 mn de "Ma nuit chez Maud", et d'un autre Question (sais plus lequel, même pas sûr que ce soit "Le genou de Claire")  à quelques années de distance, mais pour avoir vu en entier du Godard, du Truffaut, du Robbe-Grillet, plus d'une heure de "La maman et la putain" d'Eustache avant de craquer (le remarquable "naturel" de Jean-Pierre Léaud y étant aussi pour quelque chose Twisted Evil ), ou l'intégralité du "Meurtre dans un jardin anglais" du redoutable Greenaway Mad , et en tout probablement une bonne vingtaine de métrages ( Ah, "L'année dernière à Marienbad" Shocked Evil or Very Mad  ) de cinéastes similaires, je ne crois pas avoir besoin de plus pour confirmer une impression générale assise également sur des lectures de critiques et divers avis partagés au cours de nombreuses conversations avec beaucoup de personnes différentes au cours de ma vie .
Après tout, et aussi d'après ce que tu as toi-même écris Wink , je crois me rappeler que sans l'avoir vu, tu t'es fait une opinion très tranchée à propos de "New-York ne répond plus" sur la lecture d'une seule critique , et que tu avais vaguement regardé "Les rues de feu" en diagonale ? Tu vois, parfois il n'en faut pas plus !

PS : Waldorf et Staetler ont encore frappé Twisted Evil Wink  !


Dernière édition par Barbe-Noire le Mer 15 Avr - 0:01, édité 1 fois
Barbe-Noire
Barbe-Noire

Messages : 2408
Date d'inscription : 07/11/2019
Age : 66
Localisation : Seine et Marne ( et toujours "à la croisée des chemins" )

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Top 5 "Eric Rohmer" - Page 2 Empty Re: Top 5 "Eric Rohmer"

Message par surfeur51 Lun 13 Avr - 21:48

cheers pouce  J'apprécie ton enthousiasme habituel, et voila qui donne un peu de vie à ce topic qui s'était endormi.
surfeur51
surfeur51

Messages : 1412
Date d'inscription : 06/11/2019
Age : 71
Localisation : Indre et Loire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Top 5 "Eric Rohmer" - Page 2 Empty Re: Top 5 "Eric Rohmer"

Message par snaky930 Jeu 16 Avr - 16:46

Question peut être idiote mais les Contes des  quatre saisons sont ils des films indépendants ou y a t'il une logique de visionnage avec des personnages récurents ?
snaky930
snaky930
Admin

Messages : 1253
Date d'inscription : 06/11/2019
Age : 53
Localisation : IDF

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Top 5 "Eric Rohmer" - Page 2 Empty Re: Top 5 "Eric Rohmer"

Message par surfeur51 Jeu 16 Avr - 17:30

snaky930 a écrit:... les Contes des  quatre saisons sont ils des films indépendants ou y a t'il une logique de visionnage avec des personnages récurents ?
Rohmer a fait ses films par cycle, "Six contes moraux", "Comédies et proverbes", "Contes des quatre saisons", mais pour chacun des cycles, tous les films sont indépendants, sans personnage récurrent. Par contre, chaque cycle a un thème propre : dans les contes moraux, un homme est à la recherche d'une femme, il en rencontre une autre avant de finalement revenir à la première. Dans Comédies et proverbes, chaque film illustre une phrase tirée de la sagesse populaire, et les contes des quatre saisons traitent de la différence subtile entre relation amicale et relation amoureuse. En fait, les Rohmer peuvent être regardés dans n'importe quel ordre, et si tu veux te lancer, mon conseil serait de les regarder dans l'ordre où je les ai classés, c'est forcément le meilleur Laughing Laughing Laughing
surfeur51
surfeur51

Messages : 1412
Date d'inscription : 06/11/2019
Age : 71
Localisation : Indre et Loire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Top 5 "Eric Rohmer" - Page 2 Empty Re: Top 5 "Eric Rohmer"

Message par snaky930 Sam 18 Avr - 10:55

J'ai vu Conte d'Hiver... je crois que je vais m'arrêter là avec Rohmer !

Au delà de l'histoire (Félicie garde la foi inébranlable de retrouver un jour le grand amour de sa vie, connu le temps d'un été (et père de sa fille) ce qui entraîne chez elle l'impossibilité de s'engager pleinement dans une autre histoire, hésitante continuellement entre deux hommes que tout oppose), je crois que c'est la forme "nouvelle vague" qui m'a le plus dérangé.

Tout est moche, tourné le plus souvent caméra à l'épaule, en son direct... C'est le cinéma qui reflète au plus près la réalité de la vie... c'est le cinéma que je n'arrive pas à apprécier !
snaky930
snaky930
Admin

Messages : 1253
Date d'inscription : 06/11/2019
Age : 53
Localisation : IDF

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Top 5 "Eric Rohmer" - Page 2 Empty Re: Top 5 "Eric Rohmer"

Message par l'andalous Sam 18 Avr - 12:00

alamo a écrit:Ce sera sans moi...

sans moi aussi, pas mon truc silent
l'andalous
l'andalous

Messages : 1644
Date d'inscription : 15/04/2020
Age : 102
Localisation : Bédoin/Cartama

Voir le profil de l'utilisateur https://collector-bluray.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Top 5 "Eric Rohmer" - Page 2 Empty Re: Top 5 "Eric Rohmer"

Message par surfeur51 Sam 18 Avr - 12:13

snaky930 a écrit:C'est le cinéma qui reflète au plus près la réalité de la vie...
Oui, mais ce n'est pas un défaut, au contraire. J'aime bien mélanger les genres, et un Rohmer ou un Kechiche en alternance avec un Marvel ou un 007 ne me pose aucun problème. Et ce reflet de la réalité est peut-être la cause de mon aversion pour les films genre zombies, le summum de l'artificiel...
surfeur51
surfeur51

Messages : 1412
Date d'inscription : 06/11/2019
Age : 71
Localisation : Indre et Loire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Top 5 "Eric Rohmer" - Page 2 Empty Re: Top 5 "Eric Rohmer"

Message par yannickv Sam 18 Avr - 13:46

Tu parles de Marvel mais c'est les films de zombies qui te paraissent superficiels ? On a pas du voir les mêmes.
yannickv
yannickv

Messages : 95
Date d'inscription : 07/11/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Top 5 "Eric Rohmer" - Page 2 Empty Re: Top 5 "Eric Rohmer"

Message par snaky930 Sam 18 Avr - 14:36

snaky930 a écrit:C'est le cinéma qui reflète au plus près la réalité de la vie...
Surfeur51 a écrit:Oui, mais ce n'est pas un défaut, au contraire.

Des cadres travaillés, une belle photographie, une lumière soignée... nuiraient t'ils vraiment à l'intrigue ? A cette volonté de coller au plus proche à la réalité  ? Je ne suis pas convaincu.

C'est sans doute une question de sensibilité mais quand c'est filmé à l'arrache ("nouvelle vague" ou pas d'ailleurs !), ça me pique les yeux affraid
snaky930
snaky930
Admin

Messages : 1253
Date d'inscription : 06/11/2019
Age : 53
Localisation : IDF

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Top 5 "Eric Rohmer" - Page 2 Empty Re: Top 5 "Eric Rohmer"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum