Fan de cinéma
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où commander le coffret ...
Voir le deal
64.99 €

Dernier film visionné

+11
phiphi931
Barbe-Noire
alm93
c2302t
yannickv
alamo
surfeur51
infrared
snaky930
l'andalous
zardi
15 participants

Page 35 sur 41 Précédent  1 ... 19 ... 34, 35, 36 ... 41  Suivant

Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 35 Empty Re: Dernier film visionné

Message par CinéPhan65 Mar 14 Juin - 17:10

Traffic - 2000 - Steven Soderbergh
Bande-annonce

Steven Soderbergh s’en est donc allé planter sa caméra au cœur du trafic de drogue sévissant entre le Mexique et les Etats-Unis.
A loi fois sobre et dénué de manichéisme, la narration n’en est pas moins prenante avec cette mosaïque de personnages s’entrecroisant parfois et se débattant dans cette immense toile d’araignée. La démonstration est éloquente, car rien ne brillera par son absence : les enjeux, les rouages, les opposants et les victimes. Quant à la photographie au rendu atypique (de Mr Soderbergh himself), il serait dommage de la considérer comme un simple effet de style. La bande originale signée Cliff Martinez est au diapason si j’ose dire : alliance de sobriété, de subtilité et d’efficacité. A l’instar de la réalisation, l’interprétation est excellente et toutes deux seront d’ailleurs récompensées à plusieurs reprises tant pour Steven Soderbergh que pour Benicio del Toro.
Au final, que reste-t-il au spectateur que je suis au sortir du visionnage du long-métrage de Soderbergh ?
Un constat qui s’avère terrible et une conclusion des plus lucide.

CinéPhan65

Messages : 43
Date d'inscription : 09/06/2022

Voir le profil de l'utilisateur

c2302t aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 35 Empty Re: Dernier film visionné

Message par zardi Ven 17 Juin - 11:55

Pour Sama / For Sama (2019) de Waad Al-Kateab et Edward Watts - 9,5/10

Dernier film visionné  - Page 35 3d-pour_sama.0

Synopsis : Une œuvre cinématographique exceptionnelle. Prix du meilleur documentaire au Festival de Cannes 2019. Un film bouleversant qui nous révèle le quotidien des Syriens sous les bombardements. Un récit unique mené par Waad al-Kateab, jeune mère et étudiante d’Alep, déterminée à dénoncer ces crimes contre l’humanité. POUR SAMA est un film majeur et un témoignage historique inoubliable.

De nombreux documentaires sur les atrocités des conflits vous mettent mal à l'aise tellement on se sent impuissant devant la cruauté des images et la tragédie des destins subis par les peuples opprimés mais avec ce témoignage on est encore plus touché par l'humanisme qui s'en dégage. Les vidéos tournées pendant presque 5 ans par une vidéaste bloquée dans Alep pendant le siège sont des captures de la vie quotidienne, la plupart tournées dans un hôpital de fortune dirigé par son mari. Les personnages sont des civils touchés par les frappes gouvernementales et russes. On assiste à quelques moments de grâce noyés dans l'horreur de la guerre. Des manifestations contre le régime jusqu'à l'exode, le sentiment qui unit toutes ces personnes est l'amour de leur pays, de leur culture, de leurs concitoyens. Cette chaleur humaine permet d'assister à des scènes qui autrement seraient difficilement supportables, comme le sauvetage en direct d'un bébé extrait par césarienne ou l'image déchirante de ce gosse qui amène le corps de son neveu tué par les bombardements.
C'est de loin le documentaire qui m'a le plus touché parmi les nombreux que j'ai vus et je ne pourrai plus penser à des réfugiés sans que certaines de ces images ne m'assaillent.
zardi
zardi

Messages : 1557
Date d'inscription : 07/11/2019
Localisation : 06

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 35 Empty Re: Dernier film visionné

Message par zardi Ven 17 Juin - 17:49

Nous sommes tous des assassins (1952) d'André Cayatte - 7,5/10
Dernier film visionné  - Page 35 2d-nous_sommes_tous_des_assassins_br.0
Synopsis : René Le Guen est un jeune dévoyé sans instruction ni morale. Ancien résistant, ses missions l’ont amené à tuer et la guerre finie, sa folie meurtrière se poursuit. Condamné à mort pour plusieurs crimes, il attend de longs mois son exécution aux côtés d’autres criminels destinés également à monter sur l’échafaud.
On a beaucoup reproché aux œuvres de ce réalisateur d'être des films à thèse au manichéisme parfois caricatural. Ce métrage n'échappe pas à ce jugement mais, même s'il est présent, le manichéisme est plus nuancé. Il intervient à travers des discussions de personnes ordinaires qui par ailleurs reflètent bien l'état d'esprit de la société française au lendemain de la deuxième guerre mondiale. Deuxième film de la tétralogie judiciaire (Justice est faite - Avant le déluge - Le dossier noir), cette œuvre est un plaidoyer pour montrer l'inefficacité et la cruauté de la peine de mort. La première partie, bien filmée et teintée de néoréalisme, se déroule pendant l'occupation dans un bidonville où gravitent des laissés pour compte parmi lesquels un jeune homme illettré dont la seule préoccupation est de survivre. N'ayant aucun sens moral il est d'abord utilisé par la résistance pour exécuter les basses besognes puis va commettre l'irréparable à la libération et être condamné à mort. La deuxième partie montre l'attente de l'exécution par les prisonniers qui caressent toujours l'espoir d'un sursis.
La mise en scène anxiogène est efficace et montre bien le désespoir qui envahit ces prisonniers soumis à une torture mentale malgré la bonhommie des gardiens. Les dialogues naturels sonnent juste et ne manquent pas de piment.
Que ce soit Mouloudji, Raymond Pellegrin ou Antoine Balpêtré, les trois condamnés sont remarquables dans leur composition ainsi qu'une multitude de seconds rôles de qualité parmi lesquels se distinguent Claude Laydu, Louis Seigner, Julien Verdier ou Georges Poujouly et montrent que les critiques de la Nouvelle Vague qui reprocha à André Cayatte une mauvaise direction d'acteurs étaient pour le moins injustifiées. La fin ouverte est très réussie avec l'image du visage du jeune frère qui va peut-être connaître un sort plus enviable que celui de son ainé.
Un film démonstratif mais intéressant, très en avance sur son époque, qui osa s'attaquer à des tabous jusque là jamais abordés.
zardi
zardi

Messages : 1557
Date d'inscription : 07/11/2019
Localisation : 06

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 35 Empty Re: Dernier film visionné

Message par surfeur51 Ven 17 Juin - 22:37

prune99 a écrit:Portrait de la jeune fille en feu
Merci d'avoir signalé ce film, que, comme Snaky, j'avais remarqué sans me décider à l'acheter. C'est effectivement une merveille visuelle et sonore, un film au féminin qui évite tout féminisme militant au profit de la narration de la rencontre éphèmère de deux jeunes femmes intelligentes et lumineuses. Leur relation amoureuse est traitée avec beaucoup de tact et de pudeur. Un grand bravo aux deux actrices, Noémie Merlant et Adèle Haenel, et à la réalisatrice Céline Sciamma...
surfeur51
surfeur51

Messages : 1362
Date d'inscription : 06/11/2019
Age : 71
Localisation : Indre et Loire

Voir le profil de l'utilisateur

snaky930 et prune99 aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 35 Empty Re: Dernier film visionné

Message par Barbe-Noire Sam 18 Juin - 3:38

surfeur51 a écrit:
prune99 a écrit:Portrait de la jeune fille en feu
Merci d'avoir signalé ce film, que, comme Snaky, j'avais remarqué sans me décider à l'acheter. C'est effectivement une merveille visuelle et sonore, un film au féminin qui évite tout féminisme militant au profit de la narration de la rencontre éphèmère de deux jeunes femmes intelligentes et lumineuses. Leur relation amoureuse est traitée avec beaucoup de tact et de pudeur. Un grand bravo aux deux actrices, Noémie Merlant et Adèle Haenel, et à la réalisatrice Céline Sciamma...

N'était le titre, le synopsis de base ressemble beaucoup à celui de "La vie d'Adèle" !
A priori, je ne pense pas que ce soit un film pour moi ...............
"Nous somme tous des assassins" est bien sur mes étagères, mais encore blisté . Ceci dit dit, je l'ai déjà vu il y assez longtemps sur une diffusion télé Cool pouce  !
Barbe-Noire
Barbe-Noire

Messages : 2231
Date d'inscription : 07/11/2019
Age : 66
Localisation : Seine et Marne ( et toujours "à la croisée des chemins" )

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 35 Empty Re: Dernier film visionné

Message par surfeur51 Sam 18 Juin - 6:00

Barbe-Noire a écrit:... le synopsis de base ressemble beaucoup à celui de "La vie d'Adèle"
Shocked Shocked ... pas grand chose à voir...sauf l'aspect "amour entre filles" qui n'est absolument pas traité de la même manière (essentiellement physique dans "La Vie d'Adèle" et beaucoup plus cérébral dans "Le Portrait de la jeune fille en feu" qui ne comporte aucune scène de sexe). C'est un peu comme dire que "Danse avec les loups" ressemble à "La Flèche brisée", parce qu'il y a des indiens....
surfeur51
surfeur51

Messages : 1362
Date d'inscription : 06/11/2019
Age : 71
Localisation : Indre et Loire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 35 Empty Re: Dernier film visionné

Message par Barbe-Noire Dim 19 Juin - 5:35

surfeur51 a écrit:
Barbe-Noire a écrit:... le synopsis de base ressemble beaucoup à celui de "La vie d'Adèle"
Shocked Shocked ... pas grand chose à voir...sauf l'aspect "amour entre filles" qui n'est absolument pas traité de la même manière (essentiellement physique dans "La Vie d'Adèle" et beaucoup plus cérébral dans "Le Portrait de la jeune fille en feu" qui ne comporte aucune scène de sexe). C'est un peu comme dire que "Danse avec les loups" ressemble à "La Flèche brisée", parce qu'il y a des indiens....

Pour se rendre compte de cet aspect des choses avec discernement, il faut les avoir vus, ce qui n'est pas mon cas . Je me suis contenté de lire ton post :

" C'est effectivement une merveille visuelle, un film au féminin qui évite tout féminisme militant au profit de la narration de la rencontre éphèmère de deux jeunes femmes intelligentes et lumineuses. Leur relation amoureuse est traitée avec beaucoup de tact et de pudeur. "

Ce post venant de toi, et tenant compte de l'Historique de ce forum avec tes appréciations bien connues sur "La vie d'Adèle" , il m'a semblé que ces quelques mots pouvaient ( certes sans creuser le sujet ) s'adresser également au film de Kechiche, même si je savais très bien qu'il s'agit ici d'un autre film .
Evidemment, pour toi qui a vu les deux, les différences doivent crever les yeux . Pour les autres - dont moi  Rolling Eyes - qui n'ont aucune référence visuelle ni de l'un ni de l'autre, à la lecture de ton commentaire, c'est infiniment moins évident ! Il n'y avait aucune intention de choquer ni de polémiquer de ma part  Cool Wink !
Barbe-Noire
Barbe-Noire

Messages : 2231
Date d'inscription : 07/11/2019
Age : 66
Localisation : Seine et Marne ( et toujours "à la croisée des chemins" )

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 35 Empty Re: Dernier film visionné

Message par surfeur51 Dim 19 Juin - 7:53

Barbe-Noire a écrit: Je me suis contenté de lire ton post :

" C'est effectivement une merveille visuelle, un film au féminin qui évite tout féminisme militant au profit de la narration de la rencontre éphèmère de deux jeunes femmes intelligentes et lumineuses. Leur relation amoureuse est traitée avec beaucoup de tact et de pudeur. "

Ce post venant de toi, et tenant compte de l'Historique de ce forum avec tes appréciations bien connues sur "La vie d'Adèle" , il m'a semblé que ces quelques mots pouvaient s'adresser également au film de Kechiche, même si je savais très bien qu'il s'agit ici d'un autre film .
J'adore "La Vie d'Adèle", mais jamais je n'écrirai à son sujet "Leur relation amoureuse est traitée avec beaucoup de tact et de pudeur". C'est tout le contraire, car Kechiche filme Adèle dans sa vie de tous les jours en la scrutant sous tous les angles, dans toutes les situations : ainsi on voit Adèle, souvent en gros plan, manger (pas toujours de manière raffinée), pleurer avec la morve au nez, dormir comme un bébé, et  les scènes de sexe sont filmées de manière identique, en filmant les corps qui s'agitent, sans musique, avec des soupirs et des halètements, et des bruits de succion et de claques sur les fesses. On est très très loin du tact et de la pudeur...
surfeur51
surfeur51

Messages : 1362
Date d'inscription : 06/11/2019
Age : 71
Localisation : Indre et Loire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 35 Empty Re: Dernier film visionné

Message par zardi Dim 19 Juin - 9:01

Courrier diplomatique / Diplomatic Courier (1952) d'Henry Hathaway - 6,5/10

Dernier film visionné  - Page 35 3d-courrier_diplomatique.0

Synopsis : Durant la guerre froide, Mike Kells, qui travaille pour la poste gouvernementale américaine, est envoyer dans la zone sensible de Trieste, où il compte bien venger la mort de l’un de ses amis. Malheureusement, il se retrouve très vite embarqué dans une affaire d’espionnage.


Ce film d'espionnage tourné en pleine froide a pour particularité de se passer en Europe sans que le réalisateur n'y ait mis les pieds. L'action se passe entre Salzbourg et Trieste qui, comme Berlin, est une ville "libre" séparée en plusieurs secteurs dominés par une des super puissances ce qui facilite les interventions d'hommes de mains des deux clans. Tiré d'un roman de Peter Cheyney le scénario de Casey Robinson développe une intrigue parfois confuse basée sur les fausses pistes. Dans le rôle principal, Tyrone Power, acteur fétiche d'Hathaway, incarne un diplomate pris dans les mailles d'un filet que semblent tendre deux femmes. Patricia Neal au sourire ravageur qui semble éprise du diplomate et Hildegard Knef à priori coupable de la disparition d'un document ultra-secret. Dans les seconds rôles Karl Malden se met en évidence en allié enjoué.
Comme d'habitude la mise en scène d'Hathaway est centrée sur l'efficacité privilégiant les scènes de tension au détriment de tout aspect social ou romantique. Malgré son savoir-faire on est loin de la qualité d'un film comme Le troisième homme malgré quelques similitudes.

Un thriller au rythme enlevé mais qui  manque d'envergure.
zardi
zardi

Messages : 1557
Date d'inscription : 07/11/2019
Localisation : 06

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 35 Empty Re: Dernier film visionné

Message par zardi Dim 19 Juin - 12:15

Electra Glide in blue (1973) de James William Guercio - 8/10

Dernier film visionné  - Page 35 Old-electra_glide_in_blue_bis.0

Synopsis : 1973. John Wintergreen, membre d’une patrouille de police de l’Arizona, arpente les routes du désert sur sa moto rutilante. Mais son rêve est ailleurs : devenir détective, tomber l’uniforme du motard pour les Stetson et le casque blanc pour le cigare. Le meurtre d’un vieillard va lui offrir cette chance.

Jusqu'alors connu dans le monde musical (compositeur et manager), James William Guercio ne se doutait pas qu'il allait marquer le monde du cinéma avant de recevoir une proposition pour tourner un film avec un budget de un million de dollars par le président de la United Artists. Il se lance dans l'aventure en faisant écrire un scénario basé sur un fait divers (un policier abattu sur sa moto par un inconnu). N'ayant aucune connaissance sur la réalisation, il s'entoure de techniciens réputés en particulier du directeur de photographie Conrad Hall lui laissant toute liberté pour tourner les scènes d'intérieur mais exigeant une qualité photographique identique à celle du film  La prisonnière du désert de John Ford qu'il admirait. Il choisit d'ailleurs un site de tournage près de Monument Valley avec de longues routes rectilignes traversant le désert.
Dans ce film on suit un policier idéaliste (impeccable Robert Blake qui s'était déjà fait  remarquer dans De sang-froid et Willie Boy) qui n'a qu'un seul credo, le respect de la loi. Désireux de quitter la police routière pour entrer dans la criminelle, il va seconder un inspecteur après avoir découvert un cadavre victime d'un meurtre maquillé en suicide. L'enquête va d'abord se concentrer sur un groupe de bikers et de hippies. On pense évidemment au film Easy rider de Dennis Hooper, symbole du nouvel Hollywood épris de liberté mais la réalisation va en faire le contre-pied. En effet ici les hippies, trafiquants de drogue, sont loin d'être sympathiques et les policiers nagent dans le racisme et la corruption. Ce choc entre l'Amérique institutionnelle et la contre-culture aboutit à une vision amère magnifiquement imagée par une galerie de personnages bien interprétés. Elisha Cook en vieillard sénile, Billy Green Bush en policier déjanté et corrompu, Jeannine Riley en femme désenchantée et Mitchell Ryan en inspecteur incapable et raciste.
L'originalité du métrage vient des ruptures de ton, les scènes ou des dialogues parfois comiques alternent avec d'autres dramatiques, ainsi que de l'opposition entre les paysages magnifiques et les intérieurs poisseux. Ces aspects rendent le film inclassable et expliquent peut-être la réaction du public du festival de Cannes qui eut l'impression d'assister à un film réactionnaire alors que c'est tout le contraire. Sa réputation changera aux cours des ans et il deviendra un film culte apprécié à sa juste valeur. Une vision pessimiste sur une Amérique en proie à ses contradictions
zardi
zardi

Messages : 1557
Date d'inscription : 07/11/2019
Localisation : 06

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 35 Empty Re: Dernier film visionné

Message par c2302t Dim 19 Juin - 15:36

Je crois que ça fait 10 ans que j'ai le DVD wild side sous blister 😂(comme tant d'autres 😣)

c2302t

Messages : 378
Date d'inscription : 10/11/2019
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 35 Empty Re: Dernier film visionné

Message par Barbe-Noire Lun 20 Juin - 3:27

c2302t a écrit:Je crois que ça fait 10 ans que j'ai le DVD wild side sous blister 😂 ( COMME TANT D'AUTRES  😣)

Je ne connais que trop bien le problème Mad Rolling Eyes  !! Y'a vraiment trop de films intéressants en fait Confus  ( et c'est bien pour çà que je n'ai nulle envie de consacrer du temps à ceux dont je subodore qu'ils puissent "m'emmerdifier" à 1000 balles de l'heure ) .
Barbe-Noire
Barbe-Noire

Messages : 2231
Date d'inscription : 07/11/2019
Age : 66
Localisation : Seine et Marne ( et toujours "à la croisée des chemins" )

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Dernier film visionné  - Page 35 Empty Re: Dernier film visionné

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 35 sur 41 Précédent  1 ... 19 ... 34, 35, 36 ... 41  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum