Fan de cinéma
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Quizz cinéma

+6
c2302t
infrared
Barbe-Noire
alamo
snaky930
surfeur51
10 participants

Page 26 sur 83 Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27 ... 54 ... 83  Suivant

Aller en bas

Quizz cinéma - Page 26 Empty Re: Quizz cinéma

Message par Barbe-Noire Mer 10 Mar - 17:47

SYNTHÈSE DU QUIZZ N°9 :

Quizz cinéma - Page 26 01001310    Quizz cinéma - Page 26 61dcak10
Affiche du film .............................................................................................et même visuel pour le DVD .

Film de Bruno PODALYDÈS , réalisé en 2003, adapté du roman de Gaston Leroux, sur les enquêtes et aventures de Joseph Rouletabille, avec Denis Podalydès ( frère du metteur en scène ) , Sabine Azéma, Pierre Arditi, Michaël Lonsdale, Claude Rich et Olivier Gourmet . Il y a bien évidemment une suite ( chaque adaptation du roman, cinématographique ou télévisuelle a systématiquement donné lieu à la réalisation de la suite imaginée par Gaston Leroux dans ses livres ), "Le parfum de la dame en noir" !

Quizz cinéma - Page 26 X_be3d10  
Mon édition poche du roman !

Le livre de G. Leroux avait été très bien reçu par la critique littéraire et fut même remarqué par une des reines de la littérature policière, Agatha Christie en personne :
Commentaire Wikipedia :
Publiée pour la première fois en douze livraisons dans le supplément littéraire de L'Illustration du 7 septembre au 30 novembre 1907, l'œuvre est reprise en volume en janvier 1908 chez Pierre Lafitte. Il s'agit de l'un des modèles des romans dits d'« énigme en chambre close ».
Leroux, qui voulait faire mieux que Conan Doyle et plus complet que Poe, a construit une intrigue à la rigueur géométrique qui sera admirée par Agatha Christie . Par le truchement d'Hercule Poirot, la romancière anglaise fait l'éloge du roman de Gaston Leroux dans "Les Pendules". Dans "Trois cercueils se refermeront" de l'auteur américain et grand spécialiste des énigmes de chambre close John Dickson Carr, c'est au tour du Dr Gideon Fell de rendre hommage à l'œuvre de Leroux. Mais au-delà de son intrigue, le grand succès remporté par "Le Mystère de la chambre jaune" tient également aux quelques éléments poétiques, voire absurdes, qui émaillent le récit et qui furent encensés par les surréalistes et par Jean Cocteau, auteur pour le roman de Leroux d'une préface au ton dithyrambique.


Les deux histoires sont indissociables puisque les explications non fournies dans le 1er opus le sont dans le second : c'est une intrigue en deux parties !
Les deux films ont été édités séparément dans un premier temps, mais fort logiquement on les trouve aussi dans un même coffret :

Quizz cinéma - Page 26 12434110

Le Professeur William Stangerson ( Michaël Lonsdale),  après avoir vécu aux  Etats-Unis, à Philadelphie, s'est installé depuis une quinzaine d'années au château du Glandier pour poursuivre ses recherches de physicien, entamées outre-Atlantique de longues années avant.  Il y vit avec sa fille Mathilde ( Sabine Azéma ).
Un soir, alors qu'il travaille dans son laboratoire, il entend des cris et un coup de feu dans la chambre attenante  où dort  Mathilde.
Il essaye immédiatement d'ouvrir pour lui porter secours mais la porte est fermée de l'intérieur, la fenêtre close et protégée par des volets, eux-mêmes également fermés . Quand, avec l'aide du personnel du château, il arrive à entrer dans la chambre ( peinte en jaune, d'où le titre ), sa fille est seule, inconsciente, blessée à la tête : il n'y a personne d'autre dans la pièce (où l'on trouve un revolver, et un impact de balle dans le mur) d'où nul n'aurait pu s'enfuir sans être vu, et l'on voit la trace d'une main sanglante sur le mur :

Quizz cinéma - Page 26 49464310

Le mystère de la chambre jaune commence ! Comment l'agresseur, quel qu'il soit, a t-il pu s'échapper sans être vu?
Un jeune journaliste ( 18 ans dans le roman, plus âgé  Confus dans le film : en 2003, D. Podalydès avait 40 ans ! ), Joseph Rouletabille ( c'est un surnom : il s'appelle en réalité Joseph Joséphin, nom qui lui a été donné à l'orphelinat où il a été élevé. On comprendra plus tard pourquoi il a été placé dans ce type d'établissement ), qui s'est déjà fait remarquer par d'évidents dons de détective, intrigué par ce mystère, vient bientôt au domaine pour enquêter, en même temps qu'un des as de la police, l'inspecteur Frédéric Larsan ( Pierre Arditi ) . Rapidement, les soupçons de l'officier de police vont peser de plus en plus lourdement sur le fiancé de Mathilde Stangerson, Robert Darzac  (Olivier Gourmet), que Larsan va arrêter.

Quizz cinéma - Page 26 P210
L'inspecteur Frédéric Larsan, alias Pierre Arditi .

Rouletabille, peu convaincu par les conclusions de l'inspecteur,  part alors aux Etats-Unis pour chercher des éléments qui lui manquent dans son enquête, persuadé que les réponses se situent dans le passé de Mathilde en Amérique ! Il revient deux mois plus tard, et intervient de façon spectaculaire lors du procès de Robert Darzac !  Ses révélations vont être fracassantes !

Gaston Leroux a fait paraître ses deux romans en 1907 et 1908 . Au cinéma, suivront quelques années plus tard deux adaptations en période de muet : une française en 1914 ( de Maurice Tourneur ) et une américaine en 1919 ( quasiment oubliée, réalisée par un certain Emile Chautard ) . Suivront une 1ère version dans les débuts du parlant, signée Marcel L'Herbier avec Roland Toutain dans le rôle titre, une autre en 1949 avec Serge Reggiani, puis enfin celle-ci, de la fratrie Podalydès !

Quizz cinéma - Page 26 Media10    Quizz cinéma - Page 26 Media12
La version d' Henri Aisner, avec Serge Reggiani ............................................................. et celle de Marcel L'Herbier, avec Roland Toutain .

Je n'ai jamais vu la version avec Reggiani ( je peux la voir quand je veux : elle est sur les étagères de Johnny-Fan  Twisted Evil  ), mais j'en ai lu qu'elle s'éloignerait assez nettement du roman originel ! Par contre, j'ai pu visionner celle de M. L'Herbier, laquelle respecte bien la trame écrite par Gaston Leroux ( j'ai lu deux fois les romans ). De mémoire ( vu à la télé il y a longtemps, je ne l'ai pas en DVD ), le film est sympathique mais handicapé par un jeu d'acteurs encore considérablement marqué par les mimiques et la gestuelle du cinéma muet, dont le 7ème art venait juste de sortir !  Il faudra être indulgent avec ce contexte pour apprécier cette adaptation !
La version avec Reggiani existe en DVD ( mais pas celle avec Roland Toutain, qui n'était sortie qu'en VHS chez René Chateau ) :

Quizz cinéma - Page 26 Le-mys11    

Le film de Bruno Podalydès réussit très bien à respecter la trame du roman, tout en s'accordant quelques petites fantaisies ( sur la forme plus que sur le fond ), très bien expliquées dans cette critique que j'ai trouvée sur le site "Film de Culte"  Mrgreen ( car en voyant ce personnage décalé, on ne peut souvent s'empêcher de faire le rapprochement avec Tintin Twisted Evil , le journaliste détective d' Hergé ):

Le gang des frères Podalydès a encore frappé. En transposant l'illustre roman de Gaston Leroux dans les années 20, ils signent un nouveau petit bijou d'humour et de fantaisie, avec une transformation réussie du whodunit le plus célèbre de la littérature française en expérience jubilatoire ! "Dieu seul me voit" et  "Liberté-Oléron" avaient déjà permis d'entrevoir l'univers original des "Poda", mélange de gravité et de drôlerie irrésistible. Avec "Le Mystère de la chambre jaune", ils pourraient enfin goûter aux délices de la reconnaissance critique et publique. Enchanteur, divinement joué, mis en scène avec élégance, le long métrage possède toutes les vertus du grand film populaire !
Mieux, Bruno Podalydès redonne ses lettres de noblesse aux romans feuilletons qui ont bercé notre enfance, en débarrassant son film de tout discours social superflu. L’intention est simplement joyeuse et naïve. Le troisième film des frères Podalydès présente une succession d'engrenages savoureux, d'enchaînements imparables et de correspondances ludiques.
Comme l'énonce le juge de Marquet (Claude Rich), la résolution du mystère importe finalement assez peu ( ajout personnel : surtout si on a lu le roman, ou vu les versions précédentes  Rolling Eyes ), seuls comptent l'enquête et le plaisir pris à essayer de deviner l'identité du coupable et à comprendre la mécanique du crime.
Plus qu'un divertissement anodin, "Le Mystère de la chambre jaune" est aussi un fascinant jeu de piste. Tintinophile compulsif, le cinéaste a glissé de nombreuses références au petit monde du dessinateur Hergé : impossible de ne pas penser à Moulinsard à la vision du château du Glandier, de ne pas superposer Tintin à Rouletabille et Tournesol au professeur Stangerson .
Dans "Dieu seul me voit", Bruno Podalydès s'était amusé à recréer la taverne Bordure du "Sceptre d'Ottokar" ( Un des tous meilleurs albums bande-dessinée des Tintin ). Savoureuses aussi, les nombreuses passerelles vers le cinéma d' Alain Resnais, référence ultime du réalisateur. Outre les acteurs Pierre Arditi et Sabine Azéma, le film possède la gaîté et le raffinement de "Smoking/No Smoking" et le mouvement frénétique de "Ma Vie est un roman". Ce n'est sûrement pas un hasard si le metteur en scène de "On connaît la chanson" est également un grand admirateur d' Hergé, s'il aime la bande dessinée et les arts mineurs. Après les jeux de plage de "Liberté-Oléron", "Le Mystère de la chambre jaune" est une nouvelle exploration de la mythologie enfantine.



C'est le château de Villemolin, tout près du parc naturel du Morvan, au sud de Vezelay, qui a prêté sa silhouette pour devenir le château du Glandier dans le film :

Quizz cinéma - Page 26 Event_10         Quizz cinéma - Page 26 2b5b0310

Outre les 5 versions cinématographiques, le roman de Gaston Leroux a donné lieu à deux adaptations au petit écran : un téléfilm de 1965 signé Jean Kerchbron, avec Claude Brasseur dans le rôle de Rouletabille et François Maistre ( les séries "Les brigades du Tigre" et "La dame de Montsoreau", entre autres ) dans celui de Frédéric Larsan  ( je suis sûr de l'avoir vu à l'époque, mais à 10 ans, j'ai du mal à en conserver souvenir  Twisted Evil ! Par contre, c'est bien la toute 1ère version que j'ai regardé !

Quizz cinéma - Page 26 21031110
C. Brasseur-Rouletabille et F. Maistre-Larsan .

Un an plus tard (1966), l'O.R.T.F. a produit et diffusé un feuilleton titré "Rouletabille"  dans lequel le dyptique de G. Leroux a été réalisé sous le titre "Le parfum de la dame en noir" ( incorporant - mais sans le nommer - "Le mystère de la chambre jaune" ) et proposant aussi deux autres histoires du reporter-détective : "Rouletabille chez le Tsar" et "Rouletabille chez les bohémiens", autres romans de G. Leroux ayant toutefois eu moins de succès que les deux premiers !
Le personnage de Joseph Rouletabille était interprété par Philippe Ogouz, nom qui ne dira sans doute pas grand chose à pas mal d'entre vous, mais qui a fait une bonne carrière de touche-à-tout ( cinéma, télé, metteur en scène de téléfilms, doublage, théâtre ), de 1958 jusqu'à son décès en 2019 . Ses dernières apparitions ont été dans "Scènes de ménages" , en ami générationnel de Huguette et Raymond (Membre du Front de libération des vieux  Laughing , comprenant aussi Henri Guybet et Pierre Douglas) !
En 1966, grâce à ce feuilleton, je connaissais beaucoup plus Philippe Ogouz que Claude Brasseur  Twisted Evil  : les choses ont ................. légèrement changé par la suite  Twisted Evil  !
Pour la petite histoire, le rôle de Robert Darzac y était tenu par Raymond Loyer, le doubleur attitré de John Wayne pour les films du "Duke" en VF !

Quizz cinéma - Page 26 Philip10
Philippe Ogouz-Joseph Rouletabille .

Les photos et indices :
- Photo 1 : Le professeur Stangerson ( M. Lonsdale ) et sa fille Mathilde ( S. Azéma ), de dos dans le parc du château .
- Photo 2 : Le laboratoire de recherches du Pr Stangerson . Sur la gauche, Rouletabille, de dos, observe la porte de la chambre jaune !
J'ai toujours un peu Embarassed  pour cette "chicorée" Mad en indice, mais à 4H30 de la nuit j'avais furieusement envie de dormir et je n'ai pas cherché plus loin que ce triste moyen pour suggérer le nom de "LEROUX"  Rolling Eyes , seule marque à vendre de la chicorée pure ( hors mélange avec du café ) en magasin ! Fort logiquement  Rolling Eyes , personne n'a trouvé là-dessus Twisted Evil  !
- Photo 3 : le cauchemar de Mathilde Stangerson . La position dans le lit fait qu'on ne reconnaît pas Sabine Azéma ! Sous la photo, le " ........ et rien d'autre ?" devait faire penser au film de Bertrand Tavernier , "La vie et rien d'autre" ................. avec Sabine Azéma , ce qui a fait percuter Snaky !
- Photo 4 : Sabine Azéma et Pierre Arditi, je pense reconnaissables malgré le mauvais dimensionnage de la capture  Confus  . C'est le cas sur les 5 photos  Rolling Eyes , mais nettement plus flagrant sur celle-ci affraid  ! Encore désolé, je me suis corrigé depuis ( et Merci  à Surfeur pour ses conseils techniques ) .
Pierre Arditi a donc tourné ici pour la 1ère fois sous la caméra de Bruno Podalydès, mais par la suite également dans "Adieu Berthe" en 2012, pour le retrouver une dernière fois ( à ce jour ) en 2015 dans "Comme un avion" ( pour expliquer les indices ) !
- Photo 5 : Rouletabille ( dans l'absolu pas forcément  Question  identifiable en 1/2 visage ) mais surtout faisant apparaître à l'auditoire le nom de "Ballmeyer", qui donnait la réponse à qui ne l'avait pas encore trouvée, par une simple mini recherche rapide sur la toile .

Le classement a déjà été donné après ce film N° 9  ! Je vais le ré-actualiser ce vendredi après le film N° 11, "Spéciale première" de Billy Wilder !
Dans la foulée, j'enverrai  le 12ème et dernier Quizz de cette série !


Dernière édition par Barbe-Noire le Dim 21 Mar - 1:48, édité 5 fois
Barbe-Noire
Barbe-Noire

Messages : 3331
Date d'inscription : 07/11/2019
Age : 68
Localisation : Seine et Marne ( et toujours "à la croisée des chemins" )

Revenir en haut Aller en bas

Quizz cinéma - Page 26 Empty Re: Quizz cinéma

Message par Barbe-Noire Jeu 11 Mar - 3:43

Fin du quizz N°11 :

Quizz cinéma - Page 26 71nvmf10    

Je préciserai ici plus tard en quelle page se trouvera la synthèse !
Wink Cool


Dernière édition par Barbe-Noire le Lun 22 Mar - 4:19, édité 1 fois
Barbe-Noire
Barbe-Noire

Messages : 3331
Date d'inscription : 07/11/2019
Age : 68
Localisation : Seine et Marne ( et toujours "à la croisée des chemins" )

Revenir en haut Aller en bas

Quizz cinéma - Page 26 Empty Re: Quizz cinéma

Message par Barbe-Noire Ven 12 Mar - 2:54

La synthèse du "Mystère de la chambre jaune" est terminée, juste ci-dessus !
Il m'en reste 3 à faire avant de rendre temporairement mon tablier de capitaine de route  !
Je passe au "Bazaar de l'épouvante" dès que je peux, mais avant je dois finaliser le Quizz N°12 ! Wink

Edit : désolé, pas une minute dans la journée pour bosser sur le forum ni pour me connecter ! Mad
Sauf imprévu, j'ai un samedi Cool qui s'annonce : je dois pouvoir trouver du temps Smile Wink !
Barbe-Noire
Barbe-Noire

Messages : 3331
Date d'inscription : 07/11/2019
Age : 68
Localisation : Seine et Marne ( et toujours "à la croisée des chemins" )

Revenir en haut Aller en bas

Quizz cinéma - Page 26 Empty Re: Quizz cinéma

Message par Barbe-Noire Dim 14 Mar - 1:53

Lancement du dernier quizz de cette série :

Film 12 , photo 1

Quizz cinéma - Page 26 21031310

Bonne chance !

Classement après 11 films ( donc après "Spéciale première " )

- 1er : Snaky, avec 52 points .
- 2ème : Surfeur, avec 41 points .
- 3ème : c2302t, avec 40 points .
- 4ème : Yannickv, avec 28 points .
- 5ème : Infrared, avec 25 points .
- 6èmes : Zardi  et Alamo : 18 points .
- 8ème : Hervé PAUL : 8 points .

Snaky a d'ores et déjà gagné cette série . C'est hyper-chaud pour la 2ème place, avec juste 1 point d'écart entre Surfeur et c2302t .
Infrared peut encore briguer la 4ème contre Yannickv !
Wink
Barbe-Noire
Barbe-Noire

Messages : 3331
Date d'inscription : 07/11/2019
Age : 68
Localisation : Seine et Marne ( et toujours "à la croisée des chemins" )

Revenir en haut Aller en bas

Quizz cinéma - Page 26 Empty Re: Quizz cinéma

Message par Barbe-Noire Lun 15 Mar - 2:30

Tentative à côté de c2302t sur la photo 1 !

Film 12, photo 2 :

Quizz cinéma - Page 26 21031311

Plus que pour les 11 premiers ..................... M.P. Twisted Evil Wink pour répondre !!!
Barbe-Noire
Barbe-Noire

Messages : 3331
Date d'inscription : 07/11/2019
Age : 68
Localisation : Seine et Marne ( et toujours "à la croisée des chemins" )

Revenir en haut Aller en bas

Quizz cinéma - Page 26 Empty Re: Quizz cinéma

Message par Barbe-Noire Mar 16 Mar - 2:18

Film 12 , photo 3 :

Quizz cinéma - Page 26 21031312

Il y a une grosse corrélation dans le scénario entre la photo 1 et cette photo 3 .
Cette dame est en train de vivre un Moment Psychologiquement très angoissant !
Barbe-Noire
Barbe-Noire

Messages : 3331
Date d'inscription : 07/11/2019
Age : 68
Localisation : Seine et Marne ( et toujours "à la croisée des chemins" )

Revenir en haut Aller en bas

Quizz cinéma - Page 26 Empty Re: Quizz cinéma

Message par Barbe-Noire Mar 16 Mar - 15:38

Bonnes réponses de Snaky et de c2302t sur la photo 3, qui marquent 4 points chacun !
Surfeur doit répondre avant la 4 ( cette nuit, à mes heures habituelles ) pour conserver la médaille d'argent !
Barbe-Noire
Barbe-Noire

Messages : 3331
Date d'inscription : 07/11/2019
Age : 68
Localisation : Seine et Marne ( et toujours "à la croisée des chemins" )

Revenir en haut Aller en bas

Quizz cinéma - Page 26 Empty Re: Quizz cinéma

Message par surfeur51 Mar 16 Mar - 15:55

Barbe-Noire a écrit:Surfeur doit répondre avant la 4 ( cette nuit, à mes heures habituelles ) pour conserver la médaille d'argent !
Aucune chance, je ne reconnais pas le postérieur de cette actrice, ni même ses voutes plantaires, et les indices sont pour moi d'une opacité totale, ceux de la photo 2 m'ayant même envoyé sur une fausse piste XXL...

Bravo à snaky et c2302t  pouce , qui sont des concurrents très doués, et c'est plutôt satisfaisant d'être resté à leur contact, surtout avec cette série qui comportait 11 films totalement inconnus pour moi (en supposant que c'est aussi le cas pour celui-ci, et je ne pense pas me tromper...), la seule exception étant "Le Mystère de la chambre jaune".
surfeur51
surfeur51

Messages : 1954
Date d'inscription : 06/11/2019
Age : 73
Localisation : Indre et Loire

Revenir en haut Aller en bas

Quizz cinéma - Page 26 Empty Re: Quizz cinéma

Message par Barbe-Noire Mar 16 Mar - 16:20

surfeur51 a écrit:
Barbe-Noire a écrit:Surfeur doit répondre avant la 4 ( cette nuit, à mes heures habituelles ) pour conserver la médaille d'argent !
Aucune chance, je ne reconnais pas le postérieur de cette actrice, ni même ses voutes plantaires, et les indices sont pour moi d'une opacité totale, ceux de la photo 2 m'ayant même envoyé sur une fausse piste XXL...

Bravo à snaky et c2302t  pouce , qui sont des concurrents très doués c'est plutôt satisfaisant d'être resté à leur contact, surtout avec cette série qui comportait 11 films inconnus pour moi (en supposant que c'est le cas pour celui-ci, et je ne pense pas me tromper...), la seule exception étant "Le Mystère de la chambre jaune".

Reste à faire la différence entre "inconnu" et "pas vu" ! Il est bien sûr toujours possible que tu ne l'aie pas vu, mais je serais très étonné ( bon, ça ne serait pas la 1ère fois Twisted Evil ) que le titre ne te dises absolument rien . Quant au casting ....................... Shocked
c2302t a vu le film et reconnu la scène en 3 ( les 1 et 2 étaient certes plus oubliables ). Snaky est allé chercher des éléments auxquels il fallait penser, mais qui se sont avérés fructueux, et tu as prouvé par le passé que c'était dans tes moyens !
A part çà, le postérieur et les voûtes plantaires de l'actrice n'entrent pas en ligne de compte Mrgreen !
Barbe-Noire
Barbe-Noire

Messages : 3331
Date d'inscription : 07/11/2019
Age : 68
Localisation : Seine et Marne ( et toujours "à la croisée des chemins" )

Revenir en haut Aller en bas

Quizz cinéma - Page 26 Empty Re: Quizz cinéma

Message par surfeur51 Mar 16 Mar - 16:22

Barbe-Noire a écrit:A part çà, le postérieur et les voûtes plantaires de l'actrice n'entrent pas en ligne de compte Mrgreen  !
C'est donc grâce aux mollets qu'on a des chances de la reconnaitre ???
surfeur51
surfeur51

Messages : 1954
Date d'inscription : 06/11/2019
Age : 73
Localisation : Indre et Loire

Revenir en haut Aller en bas

Quizz cinéma - Page 26 Empty Re: Quizz cinéma

Message par Barbe-Noire Mar 16 Mar - 17:01

surfeur51 a écrit:
Barbe-Noire a écrit:A part çà, le postérieur et les voûtes plantaires de l'actrice n'entrent pas en ligne de compte Mrgreen  !
C'est donc grâce aux mollets qu'on a des chances de la reconnaitre ???

Laughing Laughing Laughing
Ça dépend si tu es fétichiste Twisted Evil !
Blague à part Cool ( aucun élément morphologique ) , pour l'instant, c'est soit en identifiant la scène ( très importante dans le film, mais bon, faut l'avoir vu Rolling Eyes ), soit en trouvant les éléments que Snaky est allé chercher ( et donc y'a du grain à moudre ), soit en recoupant les indices, ce qui je le sais n'est pas forcément ta tasse de thé Mad !
Barbe-Noire
Barbe-Noire

Messages : 3331
Date d'inscription : 07/11/2019
Age : 68
Localisation : Seine et Marne ( et toujours "à la croisée des chemins" )

Revenir en haut Aller en bas

Quizz cinéma - Page 26 Empty Re: Quizz cinéma

Message par Barbe-Noire Mer 17 Mar - 3:33

SYNTHÈSE du Quizz N° 10 :

Quizz cinéma - Page 26 Le-baz11     Quizz cinéma - Page 26 Le_baz10
Jaquette du DVD ( il y a plusieurs visuels ) ....................... Affiche française du film .

Film signé Fraser Clarke Heston ( le fils de Charlton Heston ), réalisé en 1993, d'après le roman de Stephen KING, "BAZAAR", édité deux ans plus tôt, en 1991 .

Quizz cinéma - Page 26 22681_10

On ne peut pas vraiment dire que le fils de Moïse et Judah Ben-Hur Mrgreen  ait accompli une carrière exceptionnelle dans le monde du cinéma : deux films pour le grand écran ( celui-ci, qui a quand même sa petite renommée, et le presque oublié "Alaska" en 1996, avec de quasi inconnus au casting), ainsi que deux téléfilms . Même son tout premier, "L'île au trésor" (1990), avec son illustre père au casting , accompagné de Christopher Lee, Christian Bale et Oliver Reed, jouit d'une bien plus grande renommée que "Alaska", même si cette version télé est introuvable en DVD ( je me souviens l'avoir louée en VHS à l'époque des vidéo-clubs K7 ) .
Tout ceci peut amener à penser qu'il n'aurait peut-être même pas signé ces quatre réalisations s'il n'avait pas été "le fils de" !!??
Ce "privilège" lui avait d'ailleurs été accordé une première fois  Mrgreen  quand, tout bébé, il avait, si l'on peut dire  Laughing , tenu un rôle dans "Les dix commandements" : c'est en effet lui qui, bien évidemment à son corps défendant  Twisted Evil , a été filmé dans le berceau d'osier qui dérive sur le Nil, où sa mère et sa soeur l'envoient vers son destin pour échapper aux soldats du Pharaon qui ont reçu ordre de tuer tous les premiers-nés d'Israël pour contrer la prophétie du futur libérateur du peuple juif . Le nouveau-né va être recueilli par Bithiah,  la soeur en mal d'enfant de Séthi Ier, qui  va l'appeler Moïse ! Charlton Heston venait juste d'avoir son fils, Fraser Clarke : Moïse bébé était tout trouvé  !!  Laughing

Quizz cinéma - Page 26 Qwcr3s10

Ces réserves étant faites, on peut toutefois reconnaître que - certes sans génie  Rolling Eyes - il ne s'en est pas mal tiré du tout aux manettes de ce "Bazaar de l'épouvante", pour lequel, par ailleurs, il n'a pas dû disposer d'un budget phénoménal  Confus ! Mais pour une première incursion comme metteur en scène au grand écran, il a quand même eu devant ses caméras rien moins que Max Von Sydow, Ed Harris et Bonnie Bedelia : il y a franchement pire Twisted Evil  !!

Quizz cinéma - Page 26 6054310   Quizz cinéma - Page 26 Bazaar10   Quizz cinéma - Page 26 46475_10

M. Von Sydow - Leland Gaunt .................................. Ed Harris - Sherif Alan Pangborn...................... Bonnie Bedelia - Polly Chalmers


Dans la petite bourgade paisible de Castle Rock, au cœur de l'état du Maine ( comme souvent avec Stephen King ), arrive un jour un personnage énigmatique nommé Leland Gaunt, pour y ouvrir un magasin d'antiquités . Toute nouveauté dans une petite ville de province suscite bien sûr immédiatement la curiosité, et bientôt les habitants poussent la porte de l'échoppe les uns après les autres pour découvrir ce que l'occupant des lieux peut bien leur proposer .
La boutique n'est pas bien grande, mais bizarrement, que ce soit directement exposé sur présentoir ou dans ses réserves, Gaunt semble miraculeusement pouvoir toujours trouver l'objet dont rêve chaque client . Toutes ces choses, de par leur rareté, sont souvent trop chères pour les porte-monnaie des gens du coin, mais Leland Gaunt leur propose alors un marché : diminuer de façon substantielle le prix de l'article convoité en échange d'un petit service  ................ ou d'une petite blague à effectuer en secret à l'encontre d'autres personnes de Castle Rock ! Et bien vite, chaque "plaisanterie" ne semblant au fond pas bien grave aux différents clients, ceux-ci vont accepter ces menus services pour pouvoir obtenir à bon compte l'objet de leur convoitise !

Quizz cinéma - Page 26 Troc10
Que pourra faire un enfant désireux de trouver des cartes rarissimes de joueurs de base-ball ?

Gaunt ne fait jamais effectuer ses "blagues" par des habitants trop proches des victimes, pour que celles-ci n'aient pas de soupçons sur les véritables auteurs .
Ce faisant, aucun des habitants subissant ce qu'eux-mêmes ne considèrent absolument pas comme d'innocentes plaisanteries n'arrive alors à suspecter qui que ce soit ........ sauf bien sûr les gens qu'ils détestent,  Twisted Evil , et donc théoriquement les plus à même de leur faire du mal !

Quizz cinéma - Page 26 Filmpi10
Polly Chalmers ( B. Bedelia ) et Nettie Cobb ( Amanda Plummer ), prises dans le piège .......  "infernal"  Twisted Evil   du faux antiquaire !

Progressivement, Gaunt provoque ainsi dans la bourgade des réactions de colère et de haine qui s'amplifient de jour en jour, exacerbant des rancœurs larvées ou enfouies depuis longtemps, mais qui ne demandent qu'à refaire surface !
Le shérif, Alan Pangborn ( Ed Harris ), reçoit de plus en plus de plaintes de ses concitoyens, accusations du coup infondées visant nommément ceux qui sont suspectés par les victimes ( elles-même se rendant par ailleurs coupables de malversations sur d'autres personnes ), mais constate aussi que le climat de la ville s'aggrave à très grande vitesse ! Trop rapidement, les haines étant ainsi poussées au paroxysme, cela va aller jusqu'au meurtre !
Pangborn, grâce aux confidences de sa compagne Polly Chalmers ( Bonnie Bedelia ), qui elle aussi a cédé aux manigances de Leland Gaunt, finit par comprendre enfin le .......... "petit jeu" de celui-ci, et même arrive à deviner qui se cache en réalité sous l'apparence du personnage Twisted Evil  !

Quizz cinéma - Page 26 Le-baz12

Mais sa ville, à feu et à sang, étant maintenant au bord de la guerre civile sous le regard épanoui de Leland Gaunt, va t-il pouvoir intervenir avant que toute la population de Castle Rock ne s'entretue ?

Les romans de Stephen King ont pour une très large majorité été adaptés au cinéma ou en téléfilm, ce qui, à ce niveau-là Shocked ,  est exceptionnel en littérature et dans le 7ème art !
La liste est impressionnante : "Carrie" ( 2 fois ), "Shining" ( 2 fois aussi, dont une version télé en mini-série qui a d'ailleurs plus les faveurs de S. King que le film de Kubrick ), "Dead zone", "Le fléau", "Salem" ( encore 2 fois, mais les deux pour la télé : aucune version cinéma, c'est dommage ! ), "Ça" ( 2 fois également ), "Misery", "Cujo", "La ligne verte", "Dolorès Claiborne", "The mist" ( Brume ), "Stand by me", "Les évadés"  .... et bien d'autres encore !

Quizz cinéma - Page 26 Annie_10     Quizz cinéma - Page 26 Carrie13
"Misery", avec Kathy Bates (Oscar de la meilleure actrice) et James Caan, signé Rob Reiner, &......... "Carrie", avec Sissy Spacek , signé Brian De Palma .

Obligatoirement, avec autant d'adaptations, tout ne peut pas être du même niveau, et si beaucoup vont d'excellentes à très bonnes, il y en eut aussi de plus ou moins ratées selon l'appréciation de chacun ( "Dreamcatcher", "La part des ténèbres", "Les tommyknockers", "Charlie", "Running man" ....) , voire de calamiteuses ( "Maximum overdrive", "Les enfants du maïs", "Les langoliers" , et hélas pale  "Les vampires de Salem" , le téléfilm de Tobe Hooper avec David Soul , en 1979 , qui massacre carrément  Mad un des tous meilleurs romans de l'écrivain, "Salem's lot" !! Je n'ai pas encore vu la version de 2004 avec Rob Lowe, Donald Sutherland et Rutger Hauer, laquelle, dit-on, serait de meilleure facture ) :

Quizz cinéma - Page 26 Salem-10

Ces listes , déjà bien fournies, ne sont de plus pas exhaustives : avec ce romancier, il y a beaucoup de grain à moudre, et nous avions d'ailleurs fait un top des adaptations de romans signés Stephen King ( géré par Yannickv ) dans les colonnes de DVDPC, que j'ai transféré sur cinéfan ( en page 4 du topic ) .
Au milieu de toute cette production, et malgré pas mal  Confus de critiques mitigées, ce "Bazaar de l'épouvante" ( "Bazaar", le titre du roman, aurait sans doute suffi pour le film Rolling Eyes : y rajouter "épouvante" me semble assez racoleur et au final inadapté ), certes sans atteindre pour autant la qualité du "Carrie" de De Palma, du "Christine" de Carpenter ou du "Shining" de Kubrick ( au demeurant très décrié des amoureux du livre ) s'en tire fort honorablement ! Les revues spécialisées comme "Mad Movies" ou "L'écran fantastique" l'avaient plutôt défendu contrairement à la presse cinéma plus généraliste ( tel le magazine "Première"), qui avait eu des réactions assez tièdes !
Fraser Clarke Heston nous livre au final une très honnête série B, bien interprétée ( gros casting quand même  pouce  ) et tout à fait regardable ( surtout pour les amateurs de films de genre ) ! Après, comme toujours, le niveau d'appréciation dépendra des goûts et du ressenti de chacun Wink  !

Voici un avis nuancé trouvé sur le site "Ecran large" :

Le métrage est inscrit au cœur de la mythologie de Stephen King puisque l’action s’y déroule à Castle Rock, petite bourgade imaginaire du Maine, véritable centre névralgique et symbolique de nombreux romans de l’écrivain.
A Castle Rock, tout semble aller pour le mieux dans le plus rural des mondes, quand ouvre une nouveau commerce, tenu par le mystérieux et charismatique Leland Gaunt (Max Von Sydow). Cette boutique est un bazar où s’amoncèlent antiquités, curiosités et vieilleries, dans laquelle chacun peut trouver son bonheur.
Mais attention : pour obtenir la balle de base-ball dédicacée par un joueur légendaire ou mettre la main sur le petit train de votre enfance, il faudra non pas délier sa bourse, mais rendre un service à ce brave Leland Gaunt ! Service en apparence anodin, mais qui donnera à tout un chacun l’occasion de laisser libre court à ses bas-instincts, ainsi qu'à la veulerie enfouie au plus profond de lui. En quelques jours, la paisible bourgade se transforme sous les yeux du shérif Alan Pangborn (Ed Harris) en une zone de guerre civile larvée, dont chaque habitant attend de transformer une querelle de voisinage anodine en jeu de massacre !
Le film de Fraser C. Heston (dont il existe une version longue sous forme de mini-série de 3 heures) ne compte sans doute pas parmi les adaptations les plus réussies des travaux de King, mais mérite le détour pour plusieurs raisons. Tout d’abord, le métrage instille une ambiance éminemment retorse, cruelle et implacable sur notre rapport à la matérialité ou la superficialité de notre vernis de civilisation polissée. La facilité avec laquelle les habitants de Castle Rock en viennent à se découper à la scie à pain a quelque chose d’aussi dérangeant que profondément ludique, et nous renvoie avec malice à nos propres limites individuelles.
Pour tenir ce récit tordu, Heston peut s’appuyer sur deux comédiens impeccables : le monolithique Max von Sydow et l’imperturbable Ed Harris ! Tous deux se fondent sans problème dans l’univers à la fois ultra-réaliste et empreint de culture populaire de Stephen King.
Tout comme le roman dont il s’inspire, "Le Bazaar de l’Épouvante" peut sembler manquer un tantinet de rythme, et montre un peu de mal à s’acheminer vers un climax trop précipité, tandis que Fraser C. Heston reste parfois beaucoup trop placide derrière la caméra. Ce récit, tout à la fois moraliste et ironique, appelait probablement une folie douce que sa mise en scène a parfois du mal à transcender . En revanche, on retiendra quelques séquences bien méchantes comme on les aime, et surtout l'une des meilleures retranscriptions à l’écran du Maine tel qu’il s’incarne dans l’imaginaire de King . Haut-lieu de l’horreur, berceau d’un fantastique ancré dans un réel toujours palpable, cet état, qui compte parmi les moins représentés à l’écran du territoire américain, trouve ici une mise en image intéressante, qui fera ponctuellement frissonner de plaisir les aficionados du romancier .
Au jeu de la grammaire made in Stephen King, c’est sans doute ce "Bazaar de l’épouvante" qui capte le mieux la ruralité tourmentée désespérément humaine, sur laquelle a tant écrit le King, avec bien sûr en point d'orgue le brillant "Stand by Me".



J'ignorais, avant de réaliser cette synthèse, qu'une version longue ( 3 heures ) de ce film était sortie en mini-série . Le handicap du métrage - si handicap il y a - n'est pas vraiment son manque de moyens ni - encore moins - l'interprétation, mais sans doute le fait que les personnages ne sont peut-être pas assez fouillés, et - comme le stipule le rédacteur de la critique ci-dessus - que le dénouement peut effectivement sembler un peu trop précipité . Peut-être ce montage plus long d'une heure serait-il  à même de dissiper cette impression ? Je crois que je vais aller voir si cette version longue a fait l'objet d'une édition DVD et serait trouvable à prix raisonnable !  Cool
( Edit et P.S. : après recherches, il semblerait que non pale  ! Ce montage semble hélas introuvable Mad  ) .

Les photos et indices :
- Photo 1 : les mains ensanglantées du maire de Castle Rock, Danforth Keeton ( J.T. Walsh ) qui vient "seulement"  Mad  de tuer sa femme avec le marteau !
- Photo 2 : le gosse paye sa dette à Gaunt en allant souiller le linge propre d'une habitante du village avec des fientes de dindons ! Seul indice, "le réalisateur est le fils d'un acteur très célèbre", ce qui est détaillé ci-dessus ! En photo 2, je ne pouvais quand même pas parler de Moïse  !! Mrgreen
- Photo 3 : Bonnie Bedelia ( bien reconnaissable ), à son poste de serveuse . Le "sacré piège" était bien sûr le "Piège de cristal" de John McTiernan, où elle interprète le rôle de Holly Gennaro, alias Mme John McLane. Quant au jeu de mot vaseux  Mrgreen  "Les Landes", c'était bien évidemment pour "Leland Gaunt" Embarassed  !!!
- Photo 4 : Ed Harris, le shérif Alan Pangborn . "Une étoffe abyssale", certes pour le talent et le charisme, mais plus ici pour "L'étoffe des Héros" et "Abyss" , deux de ses films parmi les plus renommés. Puis le far-west pour ses westerns ( "Appaloosa", "Sherif Jackson ), et la neige pour "Snowpiercer" .
- Photo 5 : Max von Sydow , alias Leland Gaunt, dans une de ses transactions ( carte de base-ball "Topps", l'équivalent de nos Paninis ), ici avec le gamin de la photo 2 !

Le classement au Quizz N°10 ne me semble pas nécessaire puisque je vous l'ai déjà donné après le N° 11 !
J'attaque la synthèse du 11 ( "Spéciale première" ) dès que je peux  .
Wink Merci


Dernière édition par Barbe-Noire le Dim 21 Mar - 2:27, édité 7 fois
Barbe-Noire
Barbe-Noire

Messages : 3331
Date d'inscription : 07/11/2019
Age : 68
Localisation : Seine et Marne ( et toujours "à la croisée des chemins" )

Revenir en haut Aller en bas

Quizz cinéma - Page 26 Empty Re: Quizz cinéma

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 26 sur 83 Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27 ... 54 ... 83  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum